Les personnes âgées ont droit au respect, Monsieur le président !

par CHALOT
mercredi 28 septembre 2011

Nos anciens ont droit à la solidarité , Monsieur le Président et le renvoi à 2012 voire bien après de la mise en oeuvre d'une action résolue sur le dossier de la "dépendance" procède du mépris inadmissible envers nos aînés !

LES PERSONNES AGEES ONT DROIT AU RESPECT !

Un français sur 3 aura plus de 60 ans en 2050 contre un sur cinq aujourd'hui.

C'est 15% de la population qui dépassera le seuil de 75 ans.

Le nombre de personnes dépendantes continuera à croître ….

Face à cette situation liée aux progrès de la médecine que nous ne pouvons que saluer, les familles vivent souvent des drames.

Si un certain nombre de dispositifs d'accompagnement à domicile existe, il n'en demeure pas moins que le nombre d'heures par semaine dont dispose des personnes dites dépendantes en aide est souvent insuffisant.

Quant au placement dans les maisons de retraite, il est souvent fort onéreux et beaucoup se retrouvent par manque de moyens financiers dans des lieux où la sécurité morale voire parfois physique et psychologique n'est pas garantie.

Le candidat Sarkozy avait promis et répété sa promesse électorale l'an dernier à France 2 :

« Nous organiserons le financement de la dépendance (…) ce problème sera résolu dans l'année 2011 »

Le 13 novembre 2010, au cours d'une allocution télévisée, le chef de l'Etat l'avait pourtant déjà assuré :

"Nous prendrons les décisions à l'été 2011 (…) Il y aura dans le PLFSS 2012 (le projet de loi de financement de la sécurité sociale, ndlr), un système qui permettra d'apporter une réponse à l'angoisse de la dépendance. C'est mon devoir (…) Je ne serais pas celui qui dira aux Français, voilà j'ai mis la poussière sous le tapis, c'est trop difficile, il y a une élection présidentielle, je m'en occuperai après".

Cette promesse ne sera pas tenue...Il faudra attendre 2012 ou les calendes grecques si par malheur Sarkozy était réélu !

Les associations familiales et de solidarité protestent

« ENCORE UN ENGAGEMENT QUE LE PRESIDENT N’AURA PAS RESPECTE

Les personnes âgées dépendantes peuvent attendre, elles ont tout le temps devant elles ! C’est évident !

Le chantier de la réforme de la dépendance 2011, qualifié de grand chantier du quinquennat, est repoussé à la prochaine échéance présidentielle !

Dans un moment marqué par la problématique de l’endettement public, le report du financement de la perte d’autonomie interroge les conditions de la mobilisation de la solidarité.

Le CNAFAL s’inquiète de ce report « sine die » pour les personnes âgées et leurs familles, qui ne sont plus en mesure de supporter les restes à charge leur incombant. »

Cet abandon aura des conséquences graves pour l'avenir des personnes âgées et notamment des plus pauvres .

L'aide personnalisée d'autonomie (APA) est à l'heure actuelle la principale forme de prise en charge de la dépendance.

Cette allocation reste largement insuffisante lorsqu'il faut trouver un lieu hors domicile .

« L'ensemble des conditions ci-dessous doit être rempli :

Pour Pour nous, chaque personne âgée a droit dans le cadre de la solidarité nationale à une prise en charge dans de bonnes conditions lui permettant d'être accompagnée et soignée, et de disposer à son domicile ou dans une maison de retraite adaptée et de qualité de conditions lui assurant d'être le mieux possible .

Jean-François Chalot


Lire l'article complet, et les commentaires