Nos médecins savent-ils que le système immunitaire existe ?

par SELLIER
vendredi 6 novembre 2020

 

 Il n'y a nul besoin d'avoir étudié la médecine pour savoir que le corps humain possède un système complexe et performant destiné à combattre les bactéries, parasites ou virus qui menacent notre survie. La ligne de bataille la plus connue est constituée par les globules blancs (leucocytes). Mais il en existe beaucoup d'autres, par exemple les lignées lymphocytaires et myélocytaires. Il est facile de trouver sur Internet des précisions sur ces différentes barrières naturelles. 

 Pour que notre système immunitaire ait une efficacité maximale, il est indispensable que le corps soit en aussi bonne santé que possible. De nombreux facteurs sont susceptibles d'affaiblir ses capacités de résistance. Le site Santé Magazine donne une liste non limitative des désordres ou pathologies qui lèsent ce système : 

 # l'obésité 

 # le diabète 

 # l'hypertension 

 # les maladies auto-immunes 

 # le stress 

 # le manque de sommeil 

 # l'âge 

 # la surconsommation de sel 

 Il est important d'ajouter à cette liste notre mode d'alimentation. Est-il besoin de préciser que la fréquentation des temples de la malbouffe ou la consommation excessive de produits transformés n'est guère favorable au maintien d'un système immunitaire optimal. Que celui-ci soit efficace dans une période « normale » est important. Mais il se doit de l'être encore beaucoup plus lorsque nous sommes confrontés à une pandémie semblable à celle que nous vivons depuis neuf mois. 

 La bonne nouvelle est qu'il existe de nombreux moyens de redonner du tonus à notre système immunitaire si celui-ci est défaillant. Et cela peut s'effectuer par des méthodes simples et dépourvues de toxicité. (Ce qui n'exclut nullement quelques précautions à prendre avec certains produits). 

 C'est là qu'intervient un questionnement qui me laisse perplexe. Depuis le mois de mars, nous avons eu droit à des milliers de conseils prodigués par des soignants, des médecins, des spécialistes de tous bords. Nous sommes saoulés par la répétition infinie des « gestes barrières » à appliquer. C'est sans doute très utile. Mais POURQUOI n'ai-je pas entendu une seule fois un thérapeute ou un scientifique informer les Français qu'il existe des moyens simples de potentialiser son système immunitaire ? Est-ce que nous sommes condamnés à attendre, comme des moutons terrifiés et impuissants, l'introduction éventuelle du Covid 19 dans notre organisme, sans avoir la capacité de tenter la moindre action pour contrer un tant soit peu ses effets nocifs ? Cette période troublée et douloureuse ne serait-elle pas le moment idéal pour que ces scientifiques orientent la population vers deux voies bénéfiques pour notre santé et notre résistance aux maladies  :  

 ## d'une part en nous incitant à améliorer notre alimentation. Le confinement est le moment idéal pour cuisiner des produits frais, des légumes, des fruits, et se détourner des plats tout préparés, gorgés de colorants, de conservateurs, de sel et de sucres nocifs.  

 ## et surtout, d'autre part, en prodiguant des conseils sur les multiples moyens de redonner du tonus à nos systèmes immunitaires, souvent mis à mal par notre mode de vie. Les adjuvants qui permettent cela sont très nombreux : 

 # Les vitamines : A (qui stimule la prolifération des globules blancs, et la production d’anticorps par les lymphocytes), C (un puissant antioxydant qui protège les globules blancs), E (qui compense la perte de réponse immunitaire due au vieillissement).

 # Les oligoéléments tels le Sélénium ou le Zinc (qui protège les membranes cellulaires des infections par les agents microbiens).

 # Les huiles essentielles : Ravintsara, Tea Tree, Marjolaine à coquilles (Origanum majorana), Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata), Niaouli... (Attention : l'utilisation des huiles essentielles requiert de la prudence, notamment en cas de grossesse. Toujours se renseigner auprès d'un médecin ou d'un pharmacien avant de les utiliser).  

 # L'extrait de pépins de pamplemousse que l'on trouve facilement dans les magasins diététiques sous divers noms (Attention à l'interaction avec certains médicaments utilisés pour traiter les troubles cardiaques). 

 # Les gélules d'échinacea (Echinacea purpurea), très efficaces pour dynamiser le système immunitaire.  

 # L'oligosol Cu-Au-Ag (Cuivre, or, argent) bien connu de ceux qui fréquentent les homéopathes. 

 # Les innombrables compléments alimentaires qui ciblent le renforcement des défenses immunitaires. 

 # Le chlorure de magnésium, que l'on trouve en magasin diététique sous le nom de Nigari (éviter le chlorure de magnésium chimique que l'on trouve en pharmacie et qui est infect à avaler). Ses propriétés bénéfiques sont innombrables.

 # L'argile, elle aussi fort utile si un début d'infection se manifeste. (A ne pas utiliser en cas de grossesse). De nombreux sites expliquent comment l'utiliser. Par exemple celui de Jade Allègre. Le livre de Raymond Dextreit : « L'argile qui guérit » est une référence incontournable.

 # Le Baume du Tigre blanc, remarquablement efficace en très petites touches au niveau des narines pour prévenir certaines affections hivernales.

 # Sans oublier les conseils de vie naturelle : exercice, sommeil suffisant, méthodes antistress... Ainsi que toutes les prescriptions individualisées qui peuvent être faites par les homéopathes, naturopathes, praticiens holistiques..., fort utiles et conseillées pour ceux qui estiment leur système immunitaire affaibli.

 Nous avons là un petit tableau fragmentaire de tout ce qui pourrait être conseillé utilement à chacun d'entre nous dans cette période de pandémie, et qui, pour des motivations inconnues, demeure totalement absent dans le discours de ceux qui ont en charge notre santé ! Ne méritons-nous pas de recevoir l'éventail le plus large possible de recommandations susceptibles d'améliorer nos défenses naturelles ? Pour le moment, il semble que non, puisque le port du masque et l'éloignement de nos frères humains semble l'unique panacée.

 Il est vrai que les progrès de la médecine nous ont habitués à attendre d'elle la correction de toutes nos erreurs. Nous sommes stressés, les anxiolytiques sont là. Nous mangeons trop et n'importe quoi, les médicaments sont là. Nous nous sommes fabriqué de l'arthrose, les anti inflammatoires sont là. Nous ne dormons pas, les hypnotiques sont à notre portée... Ne serait-ce pas le moment de prendre conscience que nous pouvons, de multiples manières, orienter notre corps dans une voie optimale et éviter ainsi d'avoir à espérer le miracle lorsque nous avons fabriqué nos pathologies ? 

 06/11/2020 


Lire l'article complet, et les commentaires