Pour une campagne massive de tests ciblÚs du covid-19

par Bruno Payen
lundi 23 mars 2020

L'épidémie de coronavirus qui sévit en France depuis plusieurs semaines a conduit le gouvernement à introduire une politique de confinement général de la population et à fermer tous les commerces et espaces publics non essentiels.

Étant donné l'ampleur des contaminations liées au virus constatée dans les pays ayant déjà dû faire face au covid-19 - Chine, Italie en particulier - et ses conséquences dramatiques au vu du nombre de décès, une telle politique est compréhensible, car limiter les contacts entre personnes est vital si l'on souhaite enrayer la propagation du virus.

Cependant, contrairement aux pays touchés par ce fléau et qui ont réussi à limiter le nombre de morts, la France a fait le "choix" de ne pas tester systématiquement les personnes potentiellement positives ainsi que celles ayant pu être contaminées par des malades avérés, laissant ainsi circuler de potentiels porteurs du virus à même de contaminer à leur tour leur entourage.

Si on en croit le gouvernement, il s'agit d'un choix stratégique, car il y aurait dorénavant trop de cas pour qu'une politique de tests s'avère efficace. Il faudrait savoir se montrer "pragmatique" au regard du trop grand nombre de cas submergeant les services de santé.


Mais est-ce vraiment le cas ?
Au vu du très grand nombre de tests effectués en Allemagne ainsi qu'en Corée du Sud (plus de 20 000 par jours au pic de l’épidémie) et au vu du faible nombre de décès constatés dans ces deux pays (104 décès pour 897 cas en Corée, 84 décès pour 22 364 cas en Allemagne, contre 562 décès pour 14 459 cas en France), on se doit de poser la question du lien entre politique massive de tests et moindre mortalité du covid-19.

Pour souligner ce point, voici pour rappel les propos de Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), le 16 mars dernier : « Testez, testez, testez, testez tous les cas suspects de Covid-19. (…) Vous ne pouvez pas combattre un incendie les yeux bandés. Et nous ne pourrons pas stopper cette pandémie si nous ne savons pas qui est infecté. »

Le gouvernement français sait-il quelque chose que l'OMS ignore ? On peut sérieusement en douter. Si le directeur de cette organisation, dont la raison d'être est la santé des êtres humains dans le monde, exhorte la communauté internationale à "tester, tester, tester", il apparaît vital de tout faire pour suivre ses conseils, en particulier en constatant le faible nombre de décès observés dans les pays qui ont mis en place avec succès cette politique (Corée du Sud, Allemagne).

Le gouvernement objectera probablement qu'il n'a pas à l'heure actuelle les moyens de mettre en place une telle politique, mais il est toujours possible de se donner les moyens d'une politique donnée, qu'elle qu'elle soit, le principal élément requis pour cela étant principalement la volonté politique. En réunissant tous les acteurs de l’industrie pharmaceutique et médicale, il doit être possible de trouver le moyen de produire suffisamment de tests afin que cela soit effectivement réalisable.

Lors de son allocution télévisée du 16 mars dernier, le président Macron a déclaré que nous étions "en guerre sanitaire".

Si cela est le cas, si nous sommes réellement en guerre, il faut donner les moyens à ceux qui sont au front de lutter efficacement contre cet ennemi invisible. Aidons tous les personnels soignants, les médecins, les infirmières, les urgentistes et toutes les personnes qui risquent leur vie quotidiennement avec courage et abnégation, à lutter plus efficacement en essayant de limiter la propagation de l'épidémie grâce à des tests de dépistage du covid-19 à la fois ciblés et en très grand nombre afin de barrer la route au virus.

Le directeur général de l'OMS nous a averti, nous ne pouvons pas "combattre un incendie les yeux bandés", alors ôtons-nous ce bandeau qui nous empêche de lutter à armes égales contre cet ennemi mortel et conjuguons la politique de confinement déjà en place avec des tests en nombre toujours croissant afin d'éradiquer cette épidémie.

Ce qui est en jeu, c'est non seulement la vie de nos concitoyens, mais également le tissu social et économique de toute la nation pour les années à venir.

J'invite à signer une pétition allant dans ce sens, au lien suivant :

https://www.change.org/p/le-pr%C3%A9sident-emmanuel-macron-pour-une-campagne-massive-de-tests-cibl%C3%A9s-du-covid-19

 


Lire l'article complet, et les commentaires