Scandale du vaccin INFANRIX Hexavalent

par Paul et Daničle PIERRA
mardi 8 mars 2016

J'ai compilé, pendant des jours, des informations glanées sur le net et ai croisé celles-ci avec le plus de méthode possible. Le livre du Professeur Michel Georget, agrégé de biologie sur les vaccinations, m'a beaucoup aidée dans ma quête d'un certain éclairage sur l'épineux et stressant problème du vaccin Infanrix hexavalent. Je n'ai d'autre légitimité que celle d'une Mamie qui a des petits enfants très jeunes et qui est soucieuse de leur bien-être. Il n'est pas nécessaire d'être un professionnel de santé, pour se faire un avis, comme il n'est pas nécessaire d'être politologue pour glisser un bulletin de vote dans l'urne.

Nous sommes tous concernés !

Un scandale indéniable : "la prise en otage, la vente forcée"

  1. Monsieur le Professeur Montagnier, prix Nobel de médecine en 2008, se désolait : "ce sont souvent les adjuvants qui créent ces problèmes de réactions anormales aux vaccins... , j'enrage de voir que ce problème est totalement nié pour des intérêts pharmaceutiques, des intérêts politiques". En un mot, on risque de tuer ou de rendre malade nos enfants pour de le profit.
  2. Monsieur André Cicolella, Président du réseau environnement santé a dénoncé, à l'AFP du 12 novembre 2012, la "position obscurantiste des autorités sanitaires qui tendent à marginaliser les experts".
  3. Des documents obtenus par le Professeur Lucia Tomlijenovic du neural dynamique research groupe révèlent que les compagnies pharmaceutiques et les autorités de santé, connaissent les multiples dangers associés à ces vaccins, mais ont choisi de ne pas les divulguer.
  4. Le docteur Richard Horton, rédacteur en chef du journal médical mondialement connu "the lancet", a récemment déclaré : "une grande partie des résultats de recherches publiés sont au mieux, sujets à caution, si non, complètement faux".
  5. Souvenons-nous de la découverte, lors du scandale du médiator, du "club Hippocrate", qui réunissait une centaine de députés, club financé par GSK (source : site bigpharma et conflits d'intérêts).
  6. En 2009, Madame Marisol Touraine, appartenait au club "avenir de la santé", un groupe de pression financé par le labo GSK fabriquant du vaccin Infanrix (source : wikipédia).
  7. La liste des membres du club "avenir de la santé" est interminable (ministres, députés et sénateurs) La firme tient tout le monde ! Source : le site "le club avenir de la santé", avec la liste complète des noms.
  8. L'ancienne ministre de la santé, Michelle Barzach, a été présidente du labo GSK.
  9. Depuis novembre 2012, le conseil d'Etat, a reconnu à 6 reprises le lien aluminium vaccinal et myofascite à macrophages. La maladie peut se déclencher 10 ans après la vaccination.

La vaccination a éradiqué beaucoup de maladies. Je ne suis pas une personne anti-vaccin, bien au contraire, je suis reconnaissante à la science de ces bienfaits. Cependant, je suis persuadée que l'attitude des laboratoires, toujours plus cupides, conjuguée à l'obscurantisme, a abouti à notre méfiance, voire à notre défiance. Le principe de précaution qui devrait prévaloir est bafoué, pire encore, on assiste à une opposition farouche et suspecte des grands laboratoires et du pouvoir. N'oublions pas que sur 675 personnes siégeant à l'agence du médicament, 415 (soit 62,4 %) déclarent avoir des intérêts dans l'industrie pharmaceutique et cosmétique. Souvenons-nous de la découverte, lors du scandale du Médiator, du "club Hippocrate" qui réunissait une centaine de députés. Ce club était financé par ... les laboratoires GSK ! (source : site big pharma et conflits d'intérêts). 

Je suis atterrée par ce que j'ai lu sur les conflits d'intérêts, les compromissions, les personnes corrompues, achetées, le mépris affiché envers les experts qui ne partagent pas l'avis du "politiquement correct". 

Je suis atterrée par le dévolu jeté par les laboratoires sur les plus faibles, les moins instruits, au fin fond de l'Afrique, auxquels il est facile d'arracher un pseudo consentement éclairé pour des essais thérapeutiques.

Je suis, sans réserve, pour un vaccin contre le manque d'humanisme.

Espérons que le gouvernement et la ministre de la santé, Madame Marisol Touraine, entendront nos interrogations prégnantes et notre légitime colère. Le dernier rebondissement en date (le 15 février 2016) est la saisine du conseil d'Etat par Maître Bergel Hatchuel, mandatée par des citoyens signataires de la pétition du docteur Joyeux. C'est le dernier épisode rocambolesque de cette mauvaise farce après un recours gracieux resté lettre morte et .... une perte de dossier par les services du ministère de la santé !

Infanrix hexa : le document confidentiel accablant du site Initiative Citoyenne sur la mort subite des nourrissons sur deux ans, après vaccination (lien ci-dessous)

 http://initiativecitoyenne.be/article-infanrix-hexa-le-document-confidentiel-accablant-113251207.html


Lire l'article complet, et les commentaires