Carton rouge pour le directeur de l’h˘pital de Melun !

par CHALOT
lundi 9 février 2015

Alors que les services des urgences manquent de personnels et de moyens, alors que des patients sont obligés d’attendre parfois six heures sur un brancard ou sur un siège avant d’être pris en charge, le directeur de l’hôpital ne prend pas les décisions qui s’imposent :

Attribuer les postes nécessaires au bon fonctionnement des urgences et en appeler à l’ARS ( Agence Régionale de Santé).

Il préfère s’en prendre aux professionnels de santé qui ont osé dénoncer l’incurie.

Face à cette situation, les trois associations familiales laïques de Melun, le Mée sur Seine et de Vaux le Pénil qui regroupent plus de 700 familles adhérentes viennent de publier le communiqué suivant :

« URGENCES DE L’HÖPITAL DE MELUN : INQUIETUDE DES FAMILLES !

Rien ne va plus depuis longtemps aux services d’urgence de Melun !

Les malades n’en peuvent plus d’attendre des heures avant d’être pris en charge, les personnels soignants pâtissent des conséquences : mécontentement des patients, difficultés de faire son travail….

Que fait le directeur de l’hôpital ?

Il veut destituer le chef du pôle Smur-Urgences-Réanimation, coupable de lèse majesté : ce responsable a osé dire tout haut ce que pense tout bas les professionnels de santé : il y a un déficit de moyens et de personnels !

En 2014, le SMUR a effectué 5100 interventions, près du tiers de celles qui sont faites sur toute la seine et marne….Le tout avec un déficit chronique en médecins de 30 %.

Le téléphone ne serait pas décroché pour un appel sur 4 en période de pics.

Rien ne va plus, mais silence dans les rangs !

Comme le rapporte un ambulancier et délégué syndical , dont les propos sont cités dans le Parisien du 4 février 2015 :

« La direction de l'hôpital décapite le service, mais on fait bloc derrière le docteur Liot qui a toujours défendu la qualité des soins pour qu'elle ne se détériore pas au détriment des patients ! »

Ironie cruelle : au même moment le corps d’un SDF mort de froid était découvert devant les urgences….

Le directeur de l’hôpital, toute honte bue avait exprimé peu de temps avant, la crainte que des locaux inoccupés de l’hôpital soient squattés !?

Les associations familiales laïques très présentes sur l’agglomération de Melun Val de Seine

Demandent :

- la levée de la destitution ou de la menace de destitution du chef du pôle Smur-Urgences-Réanimation ;

- des réponses en termes de moyens afin que les urgences répondent aux besoins des patients ;

- la vérité sur la situation des locaux inoccupés et leur destination ;

- des informations sur les emprunts actuels contractés pour la construction du nouvel hôpital et l’incidence budgétaire sur le fonctionnement actuel. »

Des solutions existent pour que les urgences puissent répondre aux besoins de la population :

L’attribution de moyens en personnels et aussi, en amont un désengorgement, qui est possible si les médecins de famille s’impliquent !

En effet, trop souvent des familles viennent aux urgences parce que le secrétariat de leur médecin leur a répondu :

« On ne prend pas sans rendez- vous » ! ?

 

Jean-François Chalot

 


Lire l'article complet, et les commentaires