Chômage, à qui le tour ?

par Melle TOC’APLUME
mercredi 6 janvier 2010

La recherche d’emploi était malheureusement un vaste sujet d’actualité en 2009 et risque de le demeurer en 2010.

Il faut savoir que le chemin est long, laborieux et qu’il s’apparente souvent à un parcours du combattant. Il faut rester motivé en sachant que le délai pour retrouver un job a doublé et les salaires diminué de 30%. Après les démarches administratives, le candidat référencé au Pôle Emploi est inscrit à différents ateliers de groupe afin de lui procurer les outils d’une recherche efficace. En effet, le Pôle Emploi n’a pas pour vocation de donner un travail mais les bonnes méthodes pour le trouver soi-même. Entre ces périodes « ateliers », le candidat se retrouve seul face à lui-même, ses angoisses, ses doutes, et son ordinateur, quand il a la chance d’en avoir un. Dans le pire des cas, le candidat peut se rendre chaque jour dans un cybercafé s’il en a un près de chez lui ou utiliser ceux en libre service dans les antennes Pôle Emploi. Il faut être patient, ils sont souvent pris d’assaut.

Une fois connecté, ce marché de l’emploi virtuel se révèle très prenant. On peut le constater à titre personnel, mais il semble que soit encore plus vrai dans cette quête du Saint-Graal. Les candidats font des sauts de puce d’un site à l’autre, en pensant que la prochaine annonce sera la bonne. Bilan : ils passent facilement 3-4 heures (voire plus) en tête à tête avec leur écran pour un résultat peu concluant. Après avoir sollicité son réseau, complété toutes les fiches du Pôle Emploi, le candidat en vient à taper tous les mots clefs qui se rapprochent de près puis de loin à son profil. Impossible de ne pas tomber sur les offres des cabinets de recrutement. Et même si ces cabinets n’ont pas une excellente réputation, les candidats tentent souvent leur chance. Pourtant avec des éléments aussi vagues que « pour un client dans le domaine de » il est assez difficile de préparer une lettre pertinente destinée à un inconnu car :

1 - le candidat copie/colle son CV et sa lettre de motivation directement sur le site Internet

2 - un message automatique informe le candidat que sans réponse de leur part, point de salut !

Les opportunités dans ce monde de l’emploi virtuel semblent tellement nombreuses que les candidats sont convaincus que la solution est là, au bout du clavier. Je pense que c’est un miroir aux alouettes et que ces recherches peuvent compléter mais en aucun cas remplacer l’efficacité de la rencontre avec des « vraies » personnes. Vous rencontrez quelqu’un et parfois ce quelqu’un connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un et le miracle s’opère…


Afin que diminue le sentiment de découragement et d’isolement des personnes en recherche d’emploi, en cette nouvelle année 2010, je souhaite à tous, une belle solidarité !

Melle TOC’APLUME


Lire l'article complet, et les commentaires