Congés de maternité et ministère...

par Elliryc
jeudi 8 janvier 2009

Le retour à l’activité professionnelle de Mme Dati interroge sur la nécessité des congés de maternité et sur l’image qu’elle renvoie à toutes les mamans qui ont pris les leurs.

Bonjour à tous,

Allez, j’ose.

J’ai un peu hésité et puis je me suis dit que cela peut quand même être intéressant d’en parler. De quoi ?? Des non-congés de maternité de Mme Dati.



Vous me direz : "sa vie privée ne nous regarde pas !" et vous avez raison. Sauf que là, je parle de son activité professionnelle qui plus "public" que ça, tu meurs.

Alors, avant de voir vos réactions, je vous fais une proposition...

Ne peut-on pas écrire à la secrétaire d’Etat à la Famille, Mme Morano, pour qu’elle rencontre l’employeur de Mme Dati afin de rappeler les droits aux congés de maternité ?

Enfin, plus sérieusement, que pensez-vous de l’image que cela renvoie auprès de la société en général ? Est-ce que cela veut dire qu’il vaut mieux privilégier le pouvoir à son enfant ?

Mme Dati questionne par son comportement : pourquoi avoir eu un enfant pour si vite le confier à d’autres ? Je ne veux pas paraître intégriste, loin de là, mais comment le lien mère-enfant se fait en 5 jours et ensuite zou ! C’est reparti pour le travail ! A-t-elle eu vraiment le temps de se sentir maman ? Mais bon, espérons-le, sincèrement pour elle et sa petite fille.

En tout cas, quelle wonderwoman !! A 43 ans, une césarienne et 5 jours plus tard, hop, je retourne travailler avec mes petits talons !! Mais alors, pourquoi vouloir prolonger le congés parental et augmenter sa rémunération dès le premier enfant (cf. rapport Tabarot, toujours le même). Mme Morano, votre collègue ne donne pas le bon exemple. De là à ce que votre patron Président de la république la prenne en exemple et dise : "mesdames pas besoin de congé maternité, preuve en est, regardez Rachida !!".

Une nouvelle politique familiale pointe le bout de son nez ?

Je n’ose y croire.


Lire l'article complet, et les commentaires