En direct de Tel-Aviv sur Seine

par Pingouin094
jeudi 13 août 2015

Parce qu'on critique mieux ce que l'on connait, je suis allé faire un tour à "Tel-Aviv sur Seine" ce midi. Petit reportage :


Tout d'abord, le dispositif policier est bien là. Un véritable "check-point" à l'entrée, avec fouille des sacs, détecteurs de métaux, etc... La queue dure 25 minutes pour entrer.
 
Point positif, aucun parisien ne peut aller à "Tel Aviv sur Seine" comme si c'est une attraction normale de Paris Plage. Nous avons transformé ce qui devait être une normalisation d'Israël en acte réservé aux militants défenseurs d'Israël.
Autre point positif, les parisiens ont eu un apperçu de ce que peuvent ressentir les palestiniens, obligés d'attendre des heures aux check-points israéliens. Encore que, ici l'attente ne dure que 30 min, les policiers sont polis et respectueux, personne ne risque d'arrestation arbitraire. Et pourtant, le parisien moyen râle. Que dirait-il s'il était Palestinien ?
 

Une femme voilée s'arrête devant le "check-point". Provocation ! Pensent certains. Un policier lui demande de partir, elle proteste. Les médias enclenchent leurs caméras...

Petit florilège de phrases entendues dans la queue :
* ""Ils font chier les propals, ils nous cassent les couilles,"
* "Ils ont déjà gagné,"


* "Les femmes ralentissent la queue avec la fouille de leurs sacs à mains. Il faudrait faire une queue séparée pour les hommes et pour les femmes"
(super, l'humour macho et intégriste !)
*Ils filtrent si t'as un drapeau (sous-entendu Palestinien).

Non, ils filtrent sécurité, c'est tout.
* Il y'a des flics en civils partout.

- Il doit y'avoir des snippers sur les toits.

- Tu crois ?

- Obligé...

Bonjour la parano...

La palme à une femme qui fait la queue habillée en bleu et blanc, drapeau israélien sur les épaules :

- Anne Hidalgo a du prendre ses distances avec Netanyahou. Elle était bien obligée (sous entendu, elle ne le pensait pas, et moi non plus).
La même se fait interviewer 5 minute plus tard par une télé :

Oui, je suis là pour soutenir Tel-Aviv, ville tolérante et ouverte.
Bonjour l'hyprocrisie.

 

A part ça à l'intérieur, plusieurs parisiens "normaux" venu faire la fête portent ostensiblement le drapeau israélien. Mais non, c'est juste pour faire la fête, pas du tout un signe militant....

Et beaucoup de monde devant le stand de fallafels, des gens qui dansent sur la play list d'un DJ. Et oui, vraiment, il y'en a qui veulent essayer de faire croire que Tel Aviv, c'est normal, et qu'on peut y faire la fête en oubliant que c'est la capitale d'un pays qui opprime...

Le mot de la fin sera donc :" Bravo aux autorités de la ville de Paris et de l'Etat de tenter de reproduire fidèlement Tel-Aviv : contrôle policier, au faciès évidemment, créer articiellement un îlot de "paix" dans une zone d'oppression permanente..."
Ca n'est pas de moi, mais j'adhère pleinement.

Tous mes articles sur la Palestine


Lire l'article complet, et les commentaires