Immigration et immigration choisie ! Qui sont les vrais responsables ?

par ddt99
jeudi 17 février 2011

Durant la campagne électorale de l'élection présidentielle de 2007, le terme immigration choisie a été popularisé par un candidat souhaitant se faire élire, Monsieur Nicolas Sarkozy, qui est aujourd’hui Président de la République en exercice.

Mais qu’en est-il en réalité des importations de compétences ?

Dans le domaine médical ont été nominées les spécialités suivantes :

« Anesthésie-réanimation, Biologie médicale (médecine), Cardiologie et maladies vasculaires… » suite *

Pour toutes ces disciplines citées, c’est très exactement 1 834 personnes non titulaires d’un diplôme national, de toutes origines, qui ont obtenu une autorisation de travail soumise à des épreuves de vérification des connaissances et de maîtrise de la langue française.

La liste complète de ces professionnels de la santé disposant d’une chaire médicale qui ont été reçus pour la session 2009 est fixée par arrêté du Ministère de la Santé et des Sports, prononcé le 22 décembre 2009 (1).

Selon l’atlas CNOM 2010 édité par l’Ordre des médecins (2) en 30 ans (1979 à 2009), le nombre de médecins en activités est passé de 112 066 à 216 450, soit une augmentation de 93 %.

Selon le rapport de démographie médicale et besoins sanitaires du 27 mai 1999 édité par l’Ordre des médecins (3) il y avait déjà à cette époque 20 000 médecins de trop dans l’hexagone, un chiffre en constante augmentation, et pourtant, malgré cette surabondance de praticiens en exercice, ce sont 7 966 médecins qui sont autorisés à exercer en France.

Au 1er janvier 2010, le tableau de l’Ordre recensait 10 165 médecins de nationalité européenne et extraeuropéenne (4) soit + 20,6 % en trois ans, un accroissement démographique qui n’aide pas les régions en manques de médecins, puisque 2/3 ont choisi d’exercer en activité salariée et qu’ils affichent une nette préférence pour les régions à haute densité médicale.

Une telle pratique n’est pas sans risque, comme le rappelle le conseil de l’Ordre des médecins :

« Concernant le recrutement par des « agences spécialisées » offrant leurs services aux municipalités en recherche de médecins (plus spécifiquement les médecins roumains), le Conseil National, une fois encore, émet les plus grandes réserves sur ces pratiques et appelle à la prudence les élus , les exemples de déconvenue étant malheureusement fréquents. »

Alors, si ce n’est pas pour faire des économies sur les revenus et émoluments de ces praticiens « low cost », quel besoin a-t-on d’importer des professionnels d’une branche qui est visiblement encombrée et en crise ?

Une profession qui, dans un avenir proche, va être encore plus sinistrée par cet abus de compétences étrangères et du fait de toutes ces différences discriminantes qui vont nous exploser à la figure, lorsque tous ces praticiens de 2e catégorie ne supporteront plus d’être exploités et sous-payés pour exécuter des travaux de compétences identiques aux médecins nationaux.

Rien de répréhensible, me diriez-vous, mais selon les conventions et accords signés, les secteurs en crises ne peuvent pas être ouverts à l’immigration, qu’elle soit choisie ou non.

Début 2000, un autre secteur du personnel soignant était sinistré, à l’inverse des praticiens, cette fois c’était par un manque d’infirmiers et d’infirmières, et pour résoudre cette pénurie de personnel qualifié, une main-d'œuvre d’origine espagnole fut autorisée à s'installer dans l’hexagone (5).

Encore une Immigration choisie et organisée aussi par le Ministère de la Santé et la direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins, en quatre ans 1 300 personnes ont passé la frontière en toute légalité.

Quel paradoxe entre les discours sur l’immigration et ses effets, et la réalité des chiffres et des faits ?

D’une part on désigne un bouc émissaire en faisant croire que l’immigration est responsable de tous les maux de la France et de l’autre on augmente subrepticement et furtivement cette population étrangère qu’on légalise par des arrêtés ministériels ou autres.

L’immigration est ainsi décriée et instrumentalisée pour ne servir et faire valoir que ceux à qui elle profite, à des politiciens hypocrites et démagogues.

En fait, le plus grand pourvoyeur de travailleurs étrangers de ce pays est l’État lui-même. En effet, sans cette légalisation par arrêté ministériel de cette autorisation de travail soumise à condition, tous ces gens ne seraient rien de plus et rien de moins que des travailleurs clandestins.

De tout temps la France a importé des travailleurs étrangers dans des domaines très variés : « armements, bâtiments, travaux publics, etc. » (6) toujours par le biais de conventions et autres accords (7) à durées plus ou moins réglementées, mais une fois leurs vies construites dans le pays d’accueil, rares sont ceux qui repartent et leurs enfants deviendront des citoyens français à part entière.

Aujourd’hui, cette importation massive de compétences médicales prive les pays d’origine de personnels soignants, et ne fera ensuite que favoriser des flux migratoires de personnes sans compétences particulières, ne serait-ce que pour obtenir des soins qu’ils ne sont plus en mesure d’avoir quantitativement et qualitativement sur place.

De plus, cette immigration choisie est totalement inappropriée et inadmissible dans l’ordre mondial qui s’installe et qui ne peut que conduire à un bouleversement des équilibres naturels parmi les populations de ces zones géographiques sinistrées. En effet, comme n’importe quel pays en bonne santé, ils ont besoin de toutes les couches sociales pour prospérer et exister harmonieusement au sein de leur propre pays, enlevez ce personnel qualifié et c’est la maladie assurée.

Les déséquilibres sociétaux, de quelques natures qu’ils soient, s’en trouveront un jour ou l’autre répercutés sur les autres nations, y compris, et à plus forte raison sur la France, qui a sa part de responsabilité dans les déséquilibres institutionnels et migratoires de ces régions défavorisées, que les pays occidentaux ont longtemps exploitées.

Tous ces pays subissent de nouvelles formes d’exploitations qui ne sont plus minières, minérales, ou autres, celles-ci étant presque épuisées par les abus précédents.

Parmi les nouvelles, il y a donc celle de l’extirpation du vivier de talents de toute nature, y compris intellectuelles, alors que tous ces pays ont cruellement besoin de ces citoyens d'élite.

Selon le ministère de l’Immigration, c’est 303 714 postes qui seraient ou pourraient être ouverts aux non-Européens.

Dans les autres catégories, les 10 principaux métiers ont été nominés :

« Chargé d’études techniques du BTP, Informaticiens d’études, conducteur de travaux du BTP… » suite**

Immigration choisie égale immigration subite, il n’y a pas de bons et de mauvais immigrants, et il est malséant de chercher des solutions aux effets sans s’interroger globalement sur toutes les causes du problème afin de trouver des solutions viables et durables. Pour ce faire, il est indispensable d’intégrer dans l’équation les pays d’accueils, les immigrés eux-mêmes, et ne pas exclure les pays producteurs d’émigrants, sans cela, ça ne fera pas avancer d’un iota ledit problème. Et il est fort probable que les solutions envisagées produiront des effets inverses à ceux qui seraient escomptés.

Des démonstrations chiffrées de ce type pourraient être réalisées dans tous les domaines, ingénierie, infirmerie, éducation, etc. Dans toutes ces professions, il se trouve des gens qualifiés et sous payés par manque de conversion de leurs diplômes extranationaux en nationaux. Or tous ces nouveaux immigrés, s’ils se satisfont aujourd’hui de leurs situations, malgré l’exploitation de leurs compétences, un jour ils feront comme leurs ainés, ils se rebifferont contre cette discrimination et réclameront à juste titre l’égalité de traitement à laquelle ils ont droit par la Loi, et ce jour-là, tous ces « immigrés discriminés choisis » deviendront à leur tour des indésirables qu’il faudra chasser à tout prix.

Ce n’est pas en usant de telles méthodes que la France redeviendra la grande nation qu’elle fut !

En bref, qu’importe les chiffres et les statistiques qui ne mentent pas, le gouvernement dit et fait ce qui l’arrange et maintien dans l’ignorance ce qui le dérange, et de cette façon, il entretient une vérité imposée par des colportages d’idées reçues.

L’émotionnel imposé par un fait divers quelconque l’emportera toujours sur la raison, car, qu’elle soit justifiée ou non, l’indignation est immédiate, et de toute façon, tout ce qui arrive, c’est de la faute des étrangers, y compris leur importation par compétences choisies, la pauvreté et le reste.

Mais, s’il y a ensuite trop d’étrangers, qui est véritablement à blâmer le solliciteur, où le sollicité ?

Et avant de crier, les étrangers dehors ! Interrogez-vous, qui sont véritablement les responsables, les décideurs, ou les suiveurs ?

* « …Chirurgie générale, Chirurgie dentaire, Chirurgie infantile, Chirurgie maxillo-faciale et stomatologie, Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire, Chirurgie urologique, Chirurgie vasculaire, Chirurgie viscérale et digestive, Endocrinologie et métabolisme, Gastro-entérologie et hépatologie, Dermatologie et vénéréologie, Génétique médicale, Gynécologie médicale, Gynécologie-obstétrique, Hématologie, Médecine du travail, Médecine générale, Médecine interne, Médecine nucléaire, Médecine physique et de réadaptation, Néphrologie, Neurochirurgie, Neurologie, Oncologie, Ophtalmologie, Oto-rhino-laryngologie, Pédiatrie, Pharmacie, Pharmacie polyvalente Pneumologie, Psychiatrie, Radiodiagnostic et imagerie médicale, Réanimation médicale, Rhumatologie, Sage-femme, Santé publique et médecine sociale, Stomatologie. »

** « …Informaticiens experts, Dessinateur du BTP, Dessinateur-projeteur (mécanique et métaux, Chef de Chantier du BTP, Mécanicien (engins de chantier et machine agricole), Maintenancier en électronique, Techniciens de méthodes, planification de l’industrie. »

 

1) http://www.snpadhue.com/docs/Resultat_liste_des_recus_session_2009.pdf

2) http://www.conseil-national.medecin.fr/demographie/atlas-national-873

3) http://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/demo.pdf

4)http://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/brochure_med_etrang_15_nov_2010%5B1%5D_0.pdf

5) http://www.actusoins.com/2971/des-infirmires-espagnoles-lches-dans-la-nature.html

6) http://www.vie-publique.fr/politiques-publiques/politique-immigration/chronologie-immigration/

7)http://immigration.iiemploi.com/immigration/immigration-france/accord-sur-les-migrations-entre-la-france-et-la-tunisie/

http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/immigration-la-france-et-l-espagne-proches-d-un-accord

http://in-n-out.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/05/15/immigration-choisie-ou-les-4-accords-signes-entre-la-france.html

À lire aussi :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-experience-francaise-d-un-83374

Documents joints cet article


Lire l'article complet, et les commentaires