La France esclavagiste et colonisatrice, stop la repentance !

par moderatus
vendredi 15 décembre 2017

LA FRANCE ESCLAVAGISTE ET COLONISATRICE,

STOP A LA REPENTANCE !

 

Pauvre France, qui passe son temps à se repentir de ses crimes passés, esclavagistes et colonialistes. Vilipendée par ceux qui viennent des anciennes colonies quittant leur pays libéré de la colonisation depuis des décennies chez l'ancien colonisateur.

Ils y viennent pour y trouver ce qu'ils ne trouvent pas chez eux et qu'ils pensaient découvrir grâce à l'indépendance, mais que l'indépendance ne leur a pas apporté, loin s'en faut

Certains passant leur temps à militer pour la mise en accusation du pays d’accueil, l'ancien colonisateur.

 

Aimé Césaire, chantre de la négritude disait

« gagner notre indépendance, c'est difficile , mais on y arrive, mais le plus difficile commence après, car alors car on n'a plus d'alibis »

 

Et nous pauvre France que faisons nous, nous allons dans ces anciennes colonies clamer nos crimes contre l'humanité. Pratiquement Chaque visite dans les anciennes colonies est un voyage à Canossa, une énième occasion de battre notre coulpe.

Cette auto flagellation, pour se faire pardonner par ceux issus de ces anciennes colonies, qui sont chez déjà nous, et par ceux qui arrivent en nombre qui ne risque pas de fléchir.

Dans quel but cette contrition compulsive ?

Électoraliste ? Pour acheter la paix sociale ? Pour conforter le multiculturalisme et le communautarisme chemins vers le mondialisme.

Un peu de tout cela surement.

 

Mais c'est un mauvais calcul, on conforte une part de cette population immigrée dans l'idée d'une France criminelle haissable et qui a des dettes envers eux, pauvres victimes, qui exigent pour que la France expie ses crimes passés, des accommodements contraires aux valeurs, aux lois et à la tradition laïque de ce pays.Les Français sont tellement coupables, qu'ils doivent tout accepter pensent-ils.

C'est pour certains, la dette que la France doit payer. Dette de sang parfois pour les plus extrémistes.

 

Alors l'histoire s'écrit-elle en noir et blanc et de façon manichéenne, d'un côté les bons, de l'autre les méchants, ici les bourreaux, là bas les victimes ?

 

Qu'en est-il des pays d'où viennent ces migrants vindicatifs ?

Des pays modèles de vertu, modèles de démocratie ? Des victimes au long des siècles qui n'ont jamais pêché ?

On ne parlera même pas de la Libye qui pratique encore l'esclavage.

Voyons quelques exemples.

Pour ceux qui viennent d’Afrique du nord.

Nos amis Algériens qui sont venus par millions chez nous après avoir obtenu leur indépendance ce qui fait dire à certains humoristes qu'à la suite de leur divorce, la France a hérité des enfants.

Les Arabes ont bien colonisé l'Algérie et imposé aux Berbères leurs lois et leur religion non ?

Il y a bien eu l'exode d'un million de Français en 1962

il y a bien eu le massacre de dizaine de milliers de harkis

il y a bien eu dans les années 90 une guerre civile qui a fait plus de 100.000 morts, plus de 10 années tragiques ?

http://www.20minutes.fr/monde/151104-20070411-15-ans-guerre-civile-algerie

Rien à se reprocher ?

C'est vrai le FLN se sert de la haine de la France pour rester au pouvoir et embrume les esprits. N'allons pas en plus lui donner du grain à moudre.

La guerre d'indépendance racontée à la sauce FLN sert à légitimer un pouvoir défaillant. Les journalistes Algériens se plaignent mais pas trop fort, on les comprend, de la manipulation historique.

 

Si on continue dans la colonisation, Les musulmans ont bien colonisé et occupé l'Espagne pendant 7 siècles.

La première armée qui conquit et colonisa l'Espagne était constituée de berbères convertis à l'Islam.

Il y aurait de bonnes et de mauvaises colonisations ? des colonisations qu'on ne cesse de raconter et celles dont on ne parle jamais. Comme il y a des terrorismes qui sont défendables et d'autres haïssables ?

 

Si on en vient à l'esclavage,

Les Musulmans ont dévasté l'Afrique pendant 13 siècles , esclavagistant par millions les Africains et les traitant avec une cruauté rare.

La grande majorité des ces esclaves étaient castrés, ce qui fait qu'on a plus de traces de noirs en terre d'Islam alors qu'ils se sont multipliés en Amérique, ils sont maintenant 50 millions.

https://www.herodote.net/622_au_XXe_siecle-synthese-12.php

 

« Comparé à la traite des Noirs organisée par les Européens, le trafic d'esclaves du monde musulman a démarré plus tôt, a duré plus longtemps et, ce qui est plus important, a touché un plus grand nombre d'esclaves », écrit en résumé l'économiste Paul Bairoch ( *). Cet auteur note qu'il ne reste plus guère de trace des esclaves noirs en terre d'islam en raison de la généralisation de la castration, des mauvais traitements et d'une très forte mortalité, alors que leurs descendants sont au nombre d'environ 70 millions sur le continent américain (*). »

lisez le livre

Le génocide voilé - enquête historique

de Tidiane N'Diaye

« La traite orientale a été la plus longue et la plus régulière des trois traites, ce qui explique qu'elle ait globalement été la plus importante en nombre d'individus asservis : 17 millions de Noirs selon l'historien Olivier Pétré-Grenouilleau, du VIIe siècle à 192015. »

 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=5&v=4DaXgrPgsNY

http://afrikhepri.org/afrique-traite-negriere-par-les-arabes-verite-cachee/

 

Concernant les Africains rqui vivent chez nous. Il faut rappeler certaines vérités.

Les Africains eux mêmes ont participé en nombre et activement à la traite négrière. Les marchands d'esclaves étaient des noirs.

La traite inter Africaine remonte au XI ème siècle.

« Le chercheur canadien Martin A. Klein estime lui que, bien avant 1850, plus de la moitié des captifs restaient en Afrique de l'ouest . Selon lui, même les années où l'exportation d'esclaves atteignait son intensité maximale, les captifs restant sur place principalement des femmes et des enfants étaient plus nombreux. »

 

Rien à se reprocher non plus ?

Nous subventionnons avec l'argent public nombre d'associations qui passent leur temps à assigner la France en Justice, pour réclamer des réparations relatives à l'esclavage et à la colonisation, et à faire des demandes extravagantes comme vouloir débaptiser écoles, rues et places de notre pays. Il y a pourtant des sujets importants les concernant.

Communiqué par Jeune Afrique

Top 10 des pays africains qui ont l’indice d’esclavage le plus élevé

1. Mauritanie, 1er mondial 2. Bénin, 3. Côte d’Ivoire, 4. Gambie,
5. Gabon, 6. Sénégal, etc.

Elles ont du boulot ces associations et mouvements divers pour balayer devant leur porte.

 

C'est vrai que notre chère indépendantiste Taubira a décrété l'esclavage transatlantique « crime contre l'Humanité, » passant sous silence tous les autres esclavages.

Pour quelles obscures raisons ?

Christiane Taubira déclara sans ambages.

« qu'il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les « jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l'héritage des méfaits des Arabes ».

Les jeunes français eux doivent en supporter seuls le poids.

Quand à l'esclavage inter Africain, on ne l'évoque même pas. L'esclavage actuel non plus.

 

Savez-vous quand l'esclavage a été aboli en Arabie saoudite ? En 1962.

D'autres pays l'ont aboli plus tard comme la Mauritanie. Mais le pire c'est qu'il perdure, et que c'est l'omerta surtout de la part de ceux qui réservent leurs accusations à la France

 

« L'esclavage fut (officiellement) aboli en 1833 (Grande-Bretagne), 1848 (France),1865 (États-Unis), 1963 (Arabie Saoudite) et 5 juillet … 1980 en Mauritanie

 

Malek Chebel dans son livre L'esclavage en terre d'islam, évalue aujourd'hui à 3 millions la population d'esclaves dans le monde musulman.

Il y a des combats à mener aujourd’hui, sans perdre son temps à semer le désordre et réveiller les haines sur un passé que l 'on ne peut lire avec des lunettes d'aujourd'hui.

Macron a eu ces mots que je reprendrais volontiers à mon compte

« la victimisation perpétuelle des peuples colonisés est le pire frein à leur autonomie morale et leur essor économique. »

 

Alors à tous ces mouvements qui traînent la France dans la boue et qui exigent réparations et repentances, il faudrait leur demander de revisiter l'histoire en ouvrant toutes les portes et placards de leurs pays d'origine, et d' arrêter de clouer le pays d’accueil au pilori.

Personne ne les obligeait à venir chez un hôte qu'ils considérent comme un ennemi héréditaire.

D'aucuns seraient alors en droit de penser que cette démarche relève, soit d'un masochisme exacerbé soit d'un désir de vengeance non moins développé.

 


Lire l'article complet, et les commentaires