Le choc des photos, arme double tranchant

par moderatus
vendredi 26 mai 2017

Un jeune Anglais s'est fait exploser en tuant 22 personnes et en blessant une soixantaine.

On n'a pas eu droit cette fois-ci à la théorie du loup solitaire, ni celle du déséquilibré, mais toujours les mêmes phrase creuses, les mêmes Slogans.

« restons unis »

« L'amour plus fort que la haine »

"nous ne changerons rien à notre façon de vivre"

On va mettre les drapeaux en berne, éteindre la tour Eiffel, allumer des bougies, écrire des petits mots. On est dans le compassionnel dans la douleur, dans l'abattement.

 

 

On a publié des photos des jeunes victimes pour montrer combien ces actes étaient odieux, ils s'attaquent à des enfants.

Les gouvernants se moquent de nous ? Nous prennent-ils pour des imbéciles, ils découvrent que le terrorisme est barbare et ignoble, qu'il s'attaque aux plus innocents, des enfants. Qui veulent-ils apitoyer, les terroristes ?

''Le terrorisme est l'usage de la violence envers des innocents à des fins politiques, religieuses ou idéologiques ''

Le but du terrorisme c'est de commettre les actes les plus barbares envers des innocents afin de marquer les esprits et semer la terreur.

Mais quand va-t-on poser les vraies questions ?

Pourquoi les terroristes sont pratiquement toujours des citoyens nés dans le pays ? Pourquoi le radicalisme s'étend ? Que faudrait-il faire pour l'éradiquer ?

Pensent-ils que l’Horreur de l'acte et ces photos va empêcher certains de se radicaliser ?

 

Dans la guerre des photos, Daech est sont largement gagnants

Ils osent montrer l'Horreur et la pratiquent.

 

L'EI possède des milliers de photos de femmes et d'enfants morts sous les bombardements en Irak, en Libye et en Syrie dont ils se servent dans leurs campagnes de radicalisation. Les victimes collatérales comme on dit se comptent par milliers.

 

Les occidentaux ont tué un million d'innocents entre l'Irak et en l'Afghanistant, puis ont semé le chaos la Libye, la Syrie.

Les bombardements, puisque l'on ne veut pas envoyer des troupes au sol, on veut une guerre sans morts de notre côté, noient ces pays sous des tapis de bombes.

Le nombre de frappes est ahurissant.

Y a-t-il des degrés dans l'horreur ?

 

Il y a les morts par dizaine de milliers mais il y a aussi les conséquences de ces combats permanents, la fuite des populations due à ces guerres, ces populations qui fuient l’enfer que nous avons contribué à créer.

On a accepté le chaos, les morts, enfin accepté, on ne nous a pas demandé notre avis, maintenant il nous faut accepter les conséquences, que faire de ces populations, qui fuient par millions leur pays ?

 

Alors grande propagande de générosité, ne pas dévoiler les vraies raisons

Il faut accueillir les migrants, pas parce que nos gouvernant sont responsables de cet exode en grande partie, mais au nom de la solidarité, de la fraternité, du droit d'asile. Les vraies raisons de ces migrations ? les responsabilités ? on s'en fout, ne cherchez pas à comprendre.

Mais on n'a pas les moyens d’accueillir ceux que notre politique a chassé de chez eux, on ne s'est pas préparé aux conséquences de nos erreurs.

Alors c'est une calamité pour ces migrants, après l'horreur de la guerre c'est l'humiliation quotidienne de vivre dans une précarité honteuse, concentrés dans des camps indignes ou jetés dans la rue dans des conditions sanitaires inhumaines.

 

C'est cela l’accueil aux migrants ?

 

Alors incapables de pallier les conséquences de leurs actes, nos dirigeants quand ils doivent réagir aux actes terroristes en partie aussi conséquence de leur politique, ils sont dépassés, il ont peur que tout cela dégénère.

 

Le scénario est toujours le même. J'allais dire la mise en scène, si l'horreur n'était si grande.

Ils font appel à la compassion, nous assurent partager notre douleur, nous promettent une détermination sans failles, puis ils entonnent une ode à la 'communion nationale', au « vivre ensemble »

"voyez comme la nation est soudée suite à ces drames". Vous y croyez ?

Pourquoi cette sempiternelle attitude ?

 

Parce qu'ils craignent la colère, car le vrai sentiment ce n'est pas comme on a entendu ''ils n'auront pas ma haine'' , c'est trop facile.

Oui, on a le droit à ressentir de la colère et même de la haine envers de tels individus.

Ils craignent que ce sentiment de colère se transforme en Islamophobie, et crée le chaos dans notre société.

Ils pensent que le peuple est assez con pour ne pas faire la différence entre l'Islam radical et l'Islam modéré.

Il craignent aussi que cette colère ne se retourne contre eux, car cette situation, ils en sont en grande partie responsables, pour toutes les actions qu'il ont menées et celles qu'ils n'ont pas su assumer.

L'ennemi est surtout intérieur, il est né chez nous, radicalisé chez nous et commet ses actes terroristes chez nous.

L'Islam radical ils n'ont rien fait pour l'éradiquer, ils ont encouragé le communautarisme et le multiculturalisme, en faisant constamment des compromis et des compromissions acceptant les revendications d'islamistes radicaux. Que fait-on pour combattre cet Islam radical qui se développe chez nous, comme dans une grande partie de l'Europe ? Pas grand chose.

Les mosquées salafistes, les imams prêcheurs de haine, les fichiers 'S', les étrangers radicalisés ou commettant des actes violents, contre ces dangers, quelles vraies mesures ont été prises ? pas de vraies mesures fortes.

 

En Angleterre il ont laissé prospérer des groupes proférant des discours de haine et prêchant la violence contre l'occident. Ils ont laissé dans certains quartiers s'appliquer la loi de la charia, pensant ainsi échapper au terrorisme. Ils laissent maintenant officier des tribunaux islamiques. On a atteint l'absurde dans la communautarisme et la permissivité, ils ont la soumission mais pas la paix.

Comment revenir en arrière ?

https://www.marianne.net/monde/les-tribunaux-islamiques-toleres-au-royaume-uni

 

Il aurait fallu être impitoyable envers l'Islamisme radical pour protéger au maximum nos sociétés, ce n'est pas le cas.

Idéologie, accommodements électoraux, manque de courage, il y a un peu de tout cela en Angleterre comme chez nous.

Alors allons-nous comme disait VALLS nous accoutumer à vivre avec, Allons nous régulièrement psalmodier, que nous sommes Charlie ou Manchester et allonger constamment la liste ?

Celui qui ne craint pas la mort tient notre vie entre ses mains

Ou alors, lassés de subir, aurons-nous le courage un jour d'exiger de ceux qui nous gouvernent, qu'ils prennent dans le pays les mesures fortes indispensables, et à l'extérieur qu'ils consultent le peuple avant de jouer les va-t-en guerre. Ce ne se fera qu'au prix d'une grande colère qui fera trembler les lustres élyséens.

 


Lire l'article complet, et les commentaires