Le flashmob anti-nucléaire suisse, nouvelle forme de manifestation démocratique de masse

par boddah
samedi 29 mai 2010

Pour lutter contre l’installation de centrales nucléaires en Suisse, l’antenne locale de Greenpeace a organisé un flashmob à midi dans différents points stratégiques de Zurich. La manifestation a été efficace en terme de mobilisation et d’impact sur les passants. Pour preuve cette vidéo du flashmob.

C’est quoi un flashmob ?

Pour ceux qui ne connaissent pas encore cette forme de mobilisation, il s’agit d’une manifestation rapide, ponctuelle et surprenante. L’objectif est de trouver le plus de monde possible pour faire quelque chose tous ensemble, dans un lieu public. La clef de la réussite, en plus du nombre de participants, réside dans le fait que la flashmob doit s’arrêter aussi vite qu’elle a commencé. Ces mobilisations populaires sur la toile sont devenues célèbres avec les grandes mobilisations de danse en souvenir du roi de la pop (exemple ici). Les flashmob sont une nouvelle forme de communication démocratique et populaire, les citoyens envoient un message fort au reste de la société. Mais jusqu’ici, les flashmob n’étaient pas encore assez matures pour promouvoir une vraie revendication populaire. Depuis peu, ces mobilisations ont été reprises et servent d’avantage des causes, le flashmob est devenu un réel moyen d’expression populaire.

L’exemple de la Suisse où Greenpeace mobilise contre le nucléaire.


Hier à Zurich, Greenpeace a organisé un flashmob contre l’implantation de centrales nucléaires et la non prise en compte du risque selon les zones de dangerosité. Les militants et les sympathisants de l’association ont beaucoup surpris, les passants, sous le choc ont été très réceptifs aux arguments présentés. Voir les gens s’écrouler autour de soi fait automatiquement craindre le pire aux passants. Certains se sont enfuis, d’autres ont tenté de réanimer les « flashmobeurs » étendus sur le sol. Cette mobilisation avait pour but de faire réagir la population quant aux risques de vivre à proximité d’une centrale ; pour cela le flashmob fut une grande réussite.

Un flashmob contre l’EPR à Dieppe ou pour le parc éolien offshore en Normandie ?

Est-il possible d’organiser un tel rassemblement au Havre, à Rouen, Fécamp et Dieppe pour sensibiliser la population aux enjeux nucléaires en Normandie ? Il serait certainement intéressant de reprendre l’exemple de Zurich pour dénoncer le projet EPR à Dieppe, ou encore pour soutenir le projet éolien offshore des deux côtes, combattu violemment par les anti-éolien et les pro-nucléaire. (Vous pouvez lire ici mon article sur le projet EPR à Dieppe) (Retrouvez la page Facebook de soutien au projet éolien des deux côtes et des informations sur le sujet)

Le flashmob est une expression populaire adaptée aux nouveaux médias. Une mobilisation rapide par Facebooket Twitter permet de regrouper beaucoup de monde autour de thèmes motivants. Jusqu’alors le flashmob n’était pas beaucoup politisé, il servait essentiellement à montrer qu’en groupe tout ce que l’on entreprend peut être spectaculaire. Il aurait été surprenant que le message activiste ne profite pas de ce support. Alors avis aux candidats, qui veut organiser un flashmob comme celui de Zurich ?


Lire l'article complet, et les commentaires