Les avantages de l’uniforme

par Eric de Trévarez
lundi 16 septembre 2013

L'uniforme à l'Ecole est républicain. Il est le symbole fort de l'égalité des chances. Il est une forme de fraternité scolaire, et une liberté, en réglant uniformément pour tout le monde, les problèmes vestimentaires, de passer à autre chose.

Les 10 avantages indéniables de l’uniforme scolaire

1. Créer un sentiment d’appartenance.

2. Encourager l’esprit d’équipe.

3. Réduire l’écart entre les classes sociales.

4. Rehausser le niveau de sécurité (Faciliter l’identification des intrus).

5. Diminuer la discipline des parents et des enseignants (gérer le code vestimentaire).

6. Enrayer l’indécence.

7. Lutter contre le racket et l’hyper sexualisation.

8 .Réduire la violence.

9. Redorer l’image de l’établissement.

10. Promouvoir la consommation saine et non la surconsommation.

L'absence d'uniforme favorise effectivement un consumérisme vestimentaire effréné. Cette absence encourage l'apprentissage rapide de la société du spectacle, dés le plus jeune âge, par un individualisme, qui est devenu exacerbé et incontrôlé, dans le consumérisme ambiant. Elle consacre la différenciation des classes sociales, par les subtilités des comportements de consommation de classe, à travers les vêtements, les marques et la mode. Tout ces inconvénients étant une prime supplémentaire, à la distraction, au manque de concentration et à l'indiscipline ! Ceci dit il suffit de passer devant un établissement scolaire, pour être convaincu de l'utilité de l'uniforme ! Sans commentaire. La France, qui est le seul pays au monde, à ignorer l'uniforme à l’École, semble aussi vouloir ignorer, dans sa superbe, que l'apprentissage de l'égalité, précède celui de la liberté. Même la fraternité nécessite une certaine uniformité d'être, du moins au début, dans la forme de l'apprentissage, avant de passer à la différence. Il est évident que l'apprentissage de la différence, se fait plus facilement dans une uniformité des apparences, plutôt que dans la différence, dont on sait l'importance inconsidérée, qu'elle peut prendre à cet âge. L'ancrage de l'uniforme est une base de vécu commun dans la forme, dans une composante apparente du savoir être, qui permet ensuite de passer à autre chose ! L'égalité des chances, principe républicain par excellence, passe par ce stade, et donc par une certaine uniformité de l'apparence à l'école ! Méfions nous d'un démocratisme des apparences qui favorise la société du spectacle, et ce dés le plus jeune âge, par un démocratisme de pacotille. Une chose est sûre, c'est que le bling bling, les paillettes et le consumérisme sont entrés à l'école. Une chose est sûre aussi, c'est que le divorce entre républicains et démocrates, ne date pas d'hier ! Ceci dit, il n'y a plus d’École de la République, lorsque l'on mitonne cette dernière, de démocratisme. L'uniforme à l’École est républicain. Il est le symbole fort de l'égalité des chances. Il est une forme de fraternité scolaire, et la liberté, en réglant uniformément pour tout le monde, les problèmes vestimentaires, de passer à autre chose. Le plus souvent, il est vécu, comme rassurant par ceux qui le portent. Il conditionne inconsciemment au travail, par l'association symbolique d'un formalisme vestimentaire, au travail. Il est donc un outil pédagogique à part entière qui réglerait bien des problèmes, en France.

Eric de Trévarez


Lire l'article complet, et les commentaires