Les contribuables n’auront qu’ voir ailleurs !

par CHALOT
jeudi 11 février 2016

Les syndicats des finances publiques, toutes tendances confondues sont inquiets.

2000 suppressions de postes sont annoncées.

50% des réductions d’effectifs des fonctionnaires s’effectueront dans ce secteur.

Les fonctionnaires pâtiront de cette situation, certes mais ce sont les usagers notamment les plus pauvres qui paieront la note et elle sera salée.

Le nombre de plages horaires d’accueil du public est limité.

On passe de 5 jours d’ouverture, à 4 puis à 3 1/2….

« Certaines directions, telle celle de l’Aude, offrent ainsi à leurs usagers des horaires... « personnalisés » ! Certains centres sont fermés le mercredi, d’autres le vendredi, d’autres encore le mercredi et le vendredi après- midi. Quant aux trésoreries, notamment les plus petites situées en zone rurale, offrent leurs services les matins seulement, mais uniquement 4 fois par semaine, et si possible, aucune avec les mêmes horaires... »

http://www.finances.cgt.fr/actu/article/les-finances-publiques-a-guichets

Tous les départements vont être touchés.

C’est une fracture sociale qui est provoquée.

Côté cour, il y a ceux et celles qui maîtrisent l’informatique et qui pourront obtenir une réponse rapide.

C’est d’ailleurs là un service qui fonctionne bien, du moins, dans certains départements.

Côté jardin, il y a les pauvres et les personnes âgées qui auront plus de mal à trouver un guichet ouvert.

Peut-être qu’on leur demandera de passer par la case internet !?

Quand une personne surendettée élabore seule ou avec un soutien un dossier de surendettement et qu’elle a des dettes fiscales, il lui faut absolument rencontrer un agent des finances publiques pour obtenir un échelonnement ou un dégrèvement.

Le dégrèvement fiscal est un droit très peu connu par les contribuables.

Les seuls à pouvoir en profiter sont ceux qui connaissent la loi et l’article 247 du livre des procédures fiscales.

L’agent du fisc peut vous faire « cadeau » de la dette fiscale lorsqu’elle se situe sous un seuil déterminé dans chaque département (2000 € à Paris)

 La transparence voudrait qu’une information officielle soit donnée aux personnes.

Lorsqu’une personne est reçue par un agent du fisc, celui-ci prend le temps nécessaire et très souvent, si le contribuable est pauvre, il lui fait profiter du dégrèvement.

(cela devrait être systématique)

Avec la réduction du nombre de jours d’ouverture de guichets, de nombreuses files d’attente vont se constituer et des contribuables renonceront à attendre.

ALORS OUI, IL FAUT S’OPPOSER A LA REDUCTION DU NOMBRE DE JOURNEES D’OUVERTURE DES GUICHETS !

Jean-François Chalot


Lire l'article complet, et les commentaires