Mariage homo, Gay Pride et plume dans le cul

par El Lobo
mardi 4 décembre 2012

Le 17 Novembre, entre 70 000 et 200 000 personnes -que l'on se fie à la police ou aux organisateurs- ont défilé dans la capitale française pour manifester leur refus du mariage homo.

La menace est en effet réelle de voir des couples homosexuels pousser la porte de l'adoption. Nous vivons déjà une époque secouée de violents spasmes sociétaux, avec des changements majeurs dans les schémas familiaux standards. Est-il bien utile de vouloir mettre encore de l'huile sur le feu ? Et n'est ce pas encore un faux débat qui n'aurait que le mérite, encore une fois de diviser pour mieux régner ?

Il faut avoir complètement perdu la raison pour imaginer qu'un enfant puisse s'épanouir sans avoir un concept qui soit appelé "Papa" et un autre "Maman", dés sa plus tendre enfance. Et ce même si la présence physique de l'un des deux n'est pas effective. On veut encore jouer les apprentis sorciers...sans savoir. Nous devons admettre que, dans l'absence de certitudes totales, je dis bien totales, que cela ne nuise pas au psychisme de l'enfant, nous devons nous interdire de tenter autre chose que ce qui a été prévu pour nous par la nature. Ce n'est pas pour rien qu'il n'y a qu'un seul moyen de procréer. Il s'appelle aussi l'Amour. N'est-ce pas cela au fond que nos dirigeants cherchent à tuer ?

Non contents d'avoir détruit lentement mais surement la cellule familiale au cours des dernières décennies, ils s'attaquent maintenant à ce qu'il y a de plus sacré et de plus beau en nous...en fait de plus divin : le pouvoir de donner la vie.

Et ce au prix aussi de manifestations >>culturelles<< (c'est une idée d'Etienne Chouard que de mettre entre chevrons inversés les mots "novlangue", et je crois que je vais la mettre en pratique) telles que la Gay Pride. Les rares fois où je me suis attardée (époque lointaine où je regardais encore la télévision) à jeter un oeil à ce triste spectacle, j'ai remercié le ciel de ne pas habiter dans les parages. Comment les parents rentrant de l'école avec leurs enfants leur expliquent-ils pourquoi les "deux messieurs tout nus" - et très visiblement pleins de substances illicites - "s'embrassent dans la rue" (version soft bien sûr, vu qu'il y en a qui se sodomisent carrément sur place) ? Très bonne question mon enfant...

Qu'ils puissent vivre et avoir les mêmes droits que les autres, je suis entièrement d'accord. Mais se marier n'est pas un droit, c'est un devoir et un contrat que l'on signe devant Dieu. A la base. Puis par la suite devant l'Etat. Il exige que ceux qui choisissent de s'y soumettre respectent ce qu'il implique. Et la première des choses, c'est qu'il faut être un HOMME et une FEMME pour s'unir. Ce n'est pourtant pas bien compliqué à concevoir...dans tous les sens du terme...

El Lobo

resistenzaeliberta WordPress


Lire l'article complet, et les commentaires