NON l’Euro 2016 !

par CHALOT
lundi 23 mai 2016

Les bouches commencent à s’ouvrir et de plus en plus de personnes reconnaissent que le foot international et ses grandes messes ont une fonction politique précise :

Le reste suit : violences, manœuvres commerciales et politiques, chauvinisme et grande mascarade, sans compter les dépenses publiques et les rentrées pour les entreprises.

« Les valeurs du sport, c'est le dépassement, c'est l'engagement, c'est la solidarité et c'est le rassemblement » pouvait dire Hollande au mois de septembre (AFP, mercredi 9 septembre 2015). Pourtant, si l'on considère certains faits au ras de la pelouse, on ne voit pas trop les valeurs qui se dégagent des actes de ceux qui sont en crampons ainsi que de ceux qui les supportent. La recherche de la performance et la compétition qui gouvernent les comportements sportifs ne font pas bon ménage avec les valeurs. »

GROUCHOS-ORG (Groupe Contre l'Horreur Olympique et Sportive) ouvre un dossier très intéressant.

Il donne des exemples de scandales de toutes sortes qui accompagnent le sport spectacle.

J’établis une différence entre le foot professionnel et le foot amateur qui est pratiqué dans les clubs locaux même si parfois la recherche de la performance et de la victoire conduit à bien des dérives.

Comme celle qui consiste à reléguer ou à rejeter les moins bons joueurs….

J’espère qu’un jour, plus aucune équipe professionnelle ne sera subventionnée directement ou indirectement par les collectivités territoriales ;

Le PSG continue à percevoir aujourd’hui des subventions déguisées de la Ville de Paris qui pourtant avait déclaré arrêter tout subventionnement… Les subventions « indirectes » ce sont les sommes versées à la fondation du PSG et l’achat de très nombreux billets.

J’espère aussi qu’un jour, puisque ces clubs se font des fortunes et dépensent des sommes colossales pour s’acheter des joueurs, ils soient obligés de payer très cher les locations des stades.

 Si l’Euro-fric se déroule, ce sera comme d’habitude un abrutissement médiatique à l’échelle, au moins européenne et le déferlement de la bêtise comme celle qui consiste pour des Municipalités à installer des écrans géants pour qu’aient lieu des retransmissions.

Des maires comme celui de Villeneuve d’Ascq, Gérard Caudron, ont renoncé à retransmettre au Palacium : « Nous aurions aimé retransmettre les matchs des Bleus mais il fallait payer des droits à l’UEFA. Et à l’avance. C’est d’une mesquinerie ! »

 La somme avoisinait les 40 000 €. Une dépense bien trop élevée pour la municipalité.

Le versement de droits devrait être interdit, certes, mais quel est l’intérêt éducatif et social de concentrer des milliers et milliers de spectateurs, qu’il faudra protéger contre les risques de tous genres comme ceux liés au terrorisme et contre les débordements liés à ce type de manifestation ?

Des menaces revendicatives pleuvent sur l’Euro 2016 … Voici là une excellente nouvelle !

La peur s’installe chez les décideurs, les marchands, les média…..

En attendant, je ne regarderai aucun match mais je n’ignore pas que les amis des Grouchos sont encore très minoritaires !

Jean-François Chalot


Lire l'article complet, et les commentaires