Parle mon Q...rcode

par olivier cabanel
mardi 10 août 2021

On se souvient que Macron avait promis n’avoir jamais l’intention de rendre le pass obligatoire, mais on sait quelle crédibilité on peut donner à la parole politique.

Il n’empêche qu’il semble que Macron ait poussé le bouchon un peu trop loin...

Le conseil constitutionnel dirigé par Fabius ne pouvait faire autre chose que de valider le plan gouvernemental, d’autant que c’est son fils, un certain Victor Fabius, qui a mis au point la stratégie vaccinale du pays. lien

Alors le chef de l’état a-t-il joué la « carte de trop », en lançant cette stratégie de pass-sanitaire, au cœur de l’été, convaincu que, les français en vacances, n’y attacheraient pas trop d’importance ?

Caramba encore raté, voilà que ceux-ci, même en vacances, sont encore attachés à leur liberté...et semaine après semaine n’entendent pas se laisser priver de liberté, ce mot crucial qui s’affiche sur les portiques des mairies, et dans l’œuvre magistrale d’un certain Jacques Prévert.

Au point que des tee-shirts commencent à fleurir de Lille à Marseille, et de Brest à Chambéry.

Ils sont nombreux à avoir compris que ce mot de Liberté n’était pas un vain mot, alors que celui d’égalité était souvent illusoire...

Déjà, sur les réseaux sociaux, des messages opposant les lions et les moutons fleurissent, comme celui-ci qui, pastichant st Exupéry, déclare « dessine-moi un lion, j’en ai marre des moutons ! »...

Ou celui-ci...

Quant à la fraternité, faut voir...

Le chef de l’état tente donc de diviser les français : entre ceux qui, contraints ou convaincus, se sont fait piquer avec un pseudo vaccin expérimental, et les autres qui, et on les comprend, sont hésitants... d’autant que le nombre de morts après vaccination ne cesse d’augmenter, même si l’administration française reste assez silencieuse sur le sujet...et ne parlons pas des effets secondaires.

Face à ce silence, des français se sont organisés et recensent les témoignages. lien

FranceSoir vient de publier l’analyse exclusive de la biostasticienne Christine Cotton révélant que 67% des décès enregistrés surviennent dans les 21 jours après l’injection. lien

Dans son livre, « vaccins, on nous aurait menti ? », l’avocat Jean-Pierre Joseph propose un tour éclairant de la question. lien

C’est tout de même étonnant de voir que ce gouvernement va dépenser 60 millions d’euros pour recruter des vigiles contrôleurs de pass sanitaire, alors que les hôpitaux manquent de lits et de personnel...lien

Quant à la SNCF, reprenant de mauvaises habitudes, elle organise la ségrégation. lien

Sauf que la résistance s’organise : un parc d’attraction, malgré les menaces du gouvernement, brade l’obligation du pass, et a décidé de passer outre.

Il s’appelle Kidspark, et pourrait bien être le 1er d’une longue série. lien

Déjà, de nombreux bistrots ou restaurants ont décidé de s’afficher « libre », et les lieux de « zone libre » se multiplient défiant l’autorité.

Finalement, ces courageux résistants pourront s’appuyer sur la législation qui leur évitera de payer des amendes, comme on peut le découvrir plus loin.

La résistance s’organise aussi chez les militants, qui ont décidé le boycott, en ciblant les lieux où seraient exigé le Pass : bars, restaurants, cinémas, théâtres, salles de concerts, stades, salles de sport, musées, parc d’attractions, piscines etc. lien

D’autres vont plus loin, car, convaincus que le président de la république commet un crime, ou un délit, en instaurant le pass sanitaire, ils affirment que selon l’article 68 (constitution du 4 octobre 1958) il doit être destitué. lien

Les avocats ne chôment pas non plus, et Carlo Alberto Brusa est l’un d’eux.

Il propose des pistes intéressantes pour ceux qui résistent, rappelant que la souris est finalement plus forte que l’éléphant.

Il s’attaque d’abord au « pass », rappelant que l’état, en prenant les décisions que l’on sait, a créé 2 catégories de français, les vaccinés, et ceux qui ne le sont pas.

résumé de son intervention.

En principe, les vaccinés (théoriquement) sont immunes et ne peuvent transmettre le virus, or nous savons aujourd’hui que ce n’est pas vrai : les vaccinés peuvent être infectés par le virus, et peuvent le transmettre. Il insiste alors sur le fait que les non vaccinés, non porteurs du virus, test en faisant foi, peuvent avoir des activités normales, mais ce faisant, se mettent en danger puisque les vaccinés peuvent les infecter...voire les tuer.

L’avocat attaque donc la décision de l’état concernant le pass, invoquant le fait que, par ce choix, il met en danger la personne saine.

De plus celui-ci peut refuser de rentrer dans son entreprise puisque celle-ci ne peut lui garantir qu’il ne sera pas infecté. lien

D’autres juristes proposent des modèles de lettre à adresser soit à un chef d’établissement scolaire, soit au défenseur des droits, que l’on peut trouver sur ce lien.

Autre effet inattendu de la mise en place du pass sanitaire, le patron d’un bistrot isérois a carrément mis en cage sa terrasse, afin de pouvoir filtrer la clientèle... pas sûr que celle-ci l’appréciera...lien

Rappelant qu’il n’a pas le moindre conflit d’intérêt ni politique, ni autre, le chercheur du CNRS, Laurent Mucchielli, s’est fendu d’un article de fond, et au-delà de la controverse anti ou pro vaxx, il pose le problème soulevé par l’état, questionnant la nécessité de vouloir vacciner tout le monde, alors que, selon lui, il faudrait faire du « cas par cas », selon différents critères comme l’âge, la comorbidité, les éventuelles allergies.

Mais le plus intéressant arrive : le chercheur a comptabilisé les morts dus au vaccin, se basant sur une étude britannique, il affirme qu’à la date du 14 juillet, il y a eu  1500 morts dus aux vaccins...pour la Hollande à la date du 4 juillet, il y a eu 93 000 cas d’effets indésirables, et 448 décès...à l’échelle européenne, le vaccin Pfizer est responsable de 9000 décès, quant aux USA, sur la base de déclarations de médecins, il apparait que, à la date du 16 juillet, (avec 91% de certitude que le décès est bien lié à la vaccination), 6000 américains sont morts de la vaccination.

A ce stade de sa réflexion, le chercheur fait une découverte magistrale : il existe aux USA un site qui comptabilise depuis 31 ans, les morts liés aux vaccins : soit 6500 décès.

Or, durant les 6 derniers mois,  6000 citoyens américains nous ont quitté suite à leur vaccination...

Mucchielli en arrive à sa conclusion : «  la question des effets secondaires graves est un véritable tabou : cela apporterait une contradiction flagrante et dévastatrice pour l’idéologie de la vaccination intégrale qui guide les gouvernements, lesquels ont choisi de s’abandonner dans les bras de l’industrie pharmaceutique (...) cette situation sanitaire est une aubaine pour ces labos et les patrons de ces entreprises sont en train de devenir immensément riches...  »lien

En France, c’est le flou, ou la dissimulation, qui dominent, et un site en fait la démonstration : sur les sites officiels du gouvernement, il apparait, concernant « l’efficacité de la vaccination » qu’il manque plus de la moitié des décès liés à la vaccination. lien

On pourrait aussi s’inquiéter de ce qui se trame au Sénat, puisqu’au début juin, cette vaillante assemblée a planché sur diverses mesures, comme contrôler les fréquentations des français, contrôler leur état de santé, via des objets connectés qui seraient obligatoires, etc... lien

Finalement, dans ce pays, nous avons un gouvernement qui pense que le virus ne s’attaque pas aux fidèles qui se rendent dans les églises (puisque le pass n’y est pas demandé), un virus qui ne s’attaque pas aux travailleurs entassés dans un métro...et cerise sur le gâteau, un virus qui a des heures d’ouverture ou de fermeture....

Tous les confinements que nous avons vécus sont portés par l’idée que le virus ne sortirait que la nuit ?...

Plus sérieusement, RT France a proposé récemment une courte interview de spécialistes sur les conséquences de l’extension du pass, arrivant à la conclusion que cette mesure va mettre l’économie du pays à genoux...lien

Heureusement, les pestiférés d’aujourd’hui font assaut d’humour et rappelle que ceux qui étaient qualifié de complotistes jusu'à présent pourraient bien devenir des résistants, mettant les autres dans le camp des « collabos »...

Comme dit mon vieil ami africain : « celui qui taquine un nid de guêpes doit savoir courir ». 

La photo qui illustre l’article est d’un ami de l’auteur

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Vaccins et pass, l’overdose

Macron face à l’impasse sanitaire

La 4ème vague c’est nous

Un Macron hors la loi ?

Et voici les lanceurs de panique

J’ai la haine du graphène

La pandémie sort du puits

Que veulent-ils faire à nos enfants ?

Faut-il détester les tests ?

Le chantage à Macron

Quand Pasteur perdait ses virus

Un vaccin cheval de Troie

Un vaccin qui tient ses promesses

Le tueur d’étoiles

Le mystère du Dr. Drosten

Vaccin, on nous aurait menti 

Ces inventeurs de légende

S’il suffit de changer de nom

Le tueur d’étoiles

Il est navré, Véran

Un vaccin qui tient ses promesses

Des confinés déconfits

Vaccin glin-glin

bas les masques

Un bon docteur n’a pas de clients


Lire l'article complet, et les commentaires