Pédophilie, vers le suicide social

par Façon2Parler
samedi 1er février 2014

Pédophilie : Vers le suicide social

Viols sur mineurs, pédophilie, attouchements… l’actualité regorge de faits divers de la sorte. Que le monde tourne mal, bon nombre de personnes en ont conscience. Maintenant, n’y aurait-il pas également un soupçon de message subliminal, qui nous inciterait à penser que cela est devenu banal ? La question reste ouverte.

Dire que la pédophilie et les viols existent depuis la nuit des temps, est malheureusement une réalité indéniable. Mais dire, que si les faits s’accentuent aujourd’hui, dans notre société dite « plus civilisée », ce n’est que la cause directe de la médiatisation faite autour de tout cela, est une réalité moins certaine. On en parle plus, certes mais pourquoi maintenant plus qu’avant ? Les grands médias existent depuis des années, mais ce n’est que depuis une dizaine d’années (tout au plus) que l’on parle vraiment de ces atrocités en masse. Pourquoi ?

Des hommes politiques mouillés, des curés, des rabbins, des hauts placés dans l’échelle sociale, le tabou tombe peu à peu et visiblement, ces petites affaires autrefois bien cachées, commencent un peu trop à voir le jour. Si certains aiment voyager pour assouvir leurs désirs dans des pays défavorisés (Thaïlande, Madagascar, certains pays d’Afrique…) où des enfants sont « vendus » pour le plaisir de l’homme riche (et accessoirement blanc), pour d’autres, le vice est tel qu’il faut l’assouvir rapidement, ici, là maintenant et du coup, les informations sont beaucoup moins confidentielles. Il faut donc agir efficacement, pour laisser planer le doute, voire même, totalement banaliser la chose…. Les étapes sont déjà prédéfinies et rien ne semble stopper la machine. Si certains citoyens attendent après la loi pour faire respecter les droits de tout un chacun, il ne faut surtout pas oublier qu’à la base, la loi doit punir ceux qui l’entravent… Or aujourd’hui, il est aisé de constater que ce n’est plus du tout le cas. A titre d’exemple : les Présidents ont l’immunité pendant leur mandat (pourquoi déjà ?), ils passent quasiment tous par la case justice (pour x ou y raisons) après avoir quitté leurs fonctions mais s’en sortent toujours, même si les preuves contre eux sont accablantes ! Combien ont fait de la prison pour payer leurs « dérapages » ?

En bref, toutes les couches sociales sont touchées par la pédophilie, mais savoir que la religion et le pouvoir sont également mêlés (et bien plus que les petites gens !) dans ces sombres affaires, laisse également penser, que tout est fait (ou du moins va l’être) pour banaliser, voire minimiser la pédophilie aux yeux des citoyens.

Pas convaincus ?

Si la plupart des enfants ayant subi des sévices sexuelles, arrivent à grandir et vivre, ou plutôt survivre, avec ces cicatrices dans l’âme, ils n’en sont pas moins fragilisés et blessés à vie. Aujourd’hui, en allumant la télévision, on peut voir la décadence du monde et de notre société, à travers bon nombre d’images. Mais les plus choquantes ne sont pas celles vues au journal télévisé. Non. Ce sont plutôt celles que l’on tente de nous faire voir et de nous faire accepter comme étant des choses « normales ».

Les dessins animés sont source de messages subliminaux. Disney a souvent été montré du doigt sur le sujet : voir ici , mais il y a d’autres animations pour enfants, où les images sont assez subjectives : voir ici .

Bien sûr la majorité des personnes diront que c’est l’esprit d’adulte qui voit ces images et les interprète donc avec un sens différent qu’un enfant « ingénu ». Mais pourtant, l’enfant les voit bel et bien aussi. Et il ne lui faudra pas longtemps pour les décrypter.

L’industrie de la musique est également très utilisée pour véhiculer des images, des idées reçues etc… c’est d’ailleurs grâce à la musique, que la femme dévêtue est devenue une pure banalité. Les femmes nues n’étaient pas visibles à n’importe quelle heure à la télévision, maintenant, il y en a tellement partout, que cela en devient presque lassant.

Laisser sa petite fille regarder Hannah Montana, puis, devenant fan, la laisser écouter la musique de l’actrice Miley Cyrus ainsi que regarder ses clips vidéos alors qu’elle n’a qu’une dizaine d’années (voire parfois moins)… Ce n’est pas normal. Surtout, lorsque l’on voit le type de clips qu’elle tourne, où elle apparait totalement nue, à lécher des marteaux ou provoquer « en toute innocence ». Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres : Rihanna, Madonna, Britney Spears etc…. Toutes ces méga stars œuvrent en ce sens.
Tout, ou presque, passe par l’industrie de la musique et de l’audiovisuel. Car ce sont les moteurs des enfants et adolescents. Ils aiment les personnages de dessins animés et les stars qu’ils adulent. De ce fait, quasi naturellement, ils font alors tout pour leur ressembler et s’identifier à eux.

Mais que seraient les images sans le son, me direz vous ? Eh bien, la grande tendance actuelle, est de faire parler les stars de vos enfants, afin qu’ils dévoilent des choses sur leur enfance. Madonna a récemment clamé s’être fait violer dans sa jeunesse en 1978, Rihanna avoue se faire « abuser par des démons » toutes les nuits, Chris Brown raconte qu’il a perdu sa virginité à 8 ans… Que signifient toutes ces révélations maintenant ? Si ce n’est de montrer aux enfants, que d’une part, avoir des relations sexuelles (consenties ou non) de façon précoce, c’est banal puisque ça arrive à « tout le monde » mais en plus, cela ne vous empêche pas d’être une méga star !... Le message est on ne peut plus clair et pourtant, il est véhiculé par des gens pas très nets…

Et lorsque l’on lit les déclarations de Sylvain Mimoun (ici), gynécologue, qui affirme que « les enfants ne sont pas des anges : ils ont un sexe », « aujourd’hui le sexe n’est pas exclu du langage et de la pensée des jeunes enfants », « ce qui est choquant, c’est d’être choqué », « … Si la personne le vit mal, quelque soit son âge, il faut en tenir compte. Mais, si elle le vit bien, arrêtons de trouver cela anormal », il est indéniable et consternant, de voir là, à nouveau, une nouvelle tentative de manipulation des foules, afin de banaliser les actes pédophiles.

Quel enfant pourrait être à l’aise dans un premier rapport sexuel ? Quel enfant pourrait construire sa vie sexuelle à partir de ses 8 ans (voire même avant) parce qu’il a « pris du plaisir à participer au jeu » ?

Les prédateurs sont partout et surtout là où personne ne les attend. Le sexe est partout, dans les dessins animés, dans les chansons, dans les clips vidéo etc.. Après des années de lutte, les homosexuels ont reçu le droit de célébrer leur mariage comme tout couple hétérosexuel. Maintenant, utilisant les mêmes arguments, les pédophiles demandent également les mêmes droits…prétendant que leur orientation sexuelle est « différente de la norme » tout comme celle des homosexuels. Cela n'a rien à voir !

Les enfants ne sont pas des poupées et encore moins des jouets sexuels. En fermant les yeux, chaque citoyen cautionne ces actes atroces. Le devoir d’un parent, est de protéger son enfant et ce, sur tous les plans. Beaucoup crieront au complot mais il n’en est rien. Ces images parlent d’elles-même et les vidéos également. Se renseigner, rechercher et comprendre sont les clés du savoir, usez et abusez de recherches, vous serez très surpris de voir et lire tout ce qui est caché au plus grand nombre. Sans cela, le suicide social pourrait être pour bientôt.

Pour aller plus loin, voici un extrait très succint, des liens d'articles de presse démontrant que ces abjectes pratiques, sont devenues des classiques de l’actualité (ces liens constituent également les sources de départ pour la rédaction de cet article) :

- Il tue sa fille de 15 semaines en la forçant à lui faire une fellation

Etats Unis, les pédophiles réclament les mêmes droits que les homosexuels 

La France aime ses pédophiles

Marseille : un jeune homme de 18 ans tabassé à coups de marteau pour avoir sodomisé sa demi-sœur

Floride : la moitié d’un village a été arrêtée pour pédophilie 

Le grand robert de la pédophilie française 

Façon2Parler


Lire l'article complet, et les commentaires