Politiquement Correct : la fin du rÍve

par Lem Civa
jeudi 24 mars 2016

Plus de 130 morts à Paris, 30 à Bruxelles - exécutés aux cris d’ « Allah akbar ». Sans compter les innombrables attentats « secondaires » perpétrés depuis plus de deux ans un peu partout en France et en Europe. Plus de 750 zones officiellement recensées en France dans lesquelles la loi de la République ne s’applique plus, et où la Charia prend lentement mais sûrement le relai. Et pourtant… « Vivre ensemble », « Pas d’amalgame », « l’Islam est une religion de paix », etc. Quelle idéologie est capable d’aveugler à ce point un peuple, une civilisation entière ? Cette idéologie a un nom, c’est le Politiquement Correct.

Le Politiquement Correct (PC pour les intimes) règne en maître dans les esprits occidentaux depuis les années 80. Il s’est imposé dans la foulée de l’arrivée aux responsabilités dans la sphère politique et les médias de la génération du Baby-Boom. Il a essaimé depuis les campus californiens dans tout le monde Occidental en seulement quelques décennies.

Le PC est une idéologie qui se caractérise par la croyance dans l’avènement prochain d’un monde uniformisé, globalisé, débarrassé des vestiges dangereux et archaïques du passé que sont les frontières, les nations, les religions et même les sexes. Car le PC est une idéologie quasi messianique qui voit l’avènement d’un homme nouveau – métis et transgenre - dans un monde nouveau – transnational et globalisé. Ce monde nouveau sera un monde de Paix - car sans races, sans religions, sans genres toutes les raisons de se faire la guerre auront disparu. La chanson « Imagine » de John Lennon est son hymne ; Internet, son bras armé.

Et bien sûr, l’Occident est à la pointe de ce mouvement qui doit amener le Monde dans une ère nouvelle de Paix et de prospérité par le Business. Idéologie « holistique » comme dise les philosophes, le PC a réussi l’exploit en France de gommer le séculaire clivage gauche-droite en imposant la fameuse nouvelle sainte alliance entre le libéralisme et le libertarisme.

Mais avant d’atteindre ce futur Paradis terrestre, une étape de transition est nécessaire, c’est le multi-culturalisme. Car cette future culture globale indifférenciée sera faite d’un mélange des cultures existantes (world music, world food, etc). Et la culture islamique est donc logiquement invitée à se fondre dans cette nouvelle « world culture » cool et relativiste.

Malheureusement, l’Islam ne semble pas vouloir suivre docilement la voie toute tracée qui lui proposée. Car si celui-ci partage avec le PC la vision d’un monde transnational et culturellement uniformisé, ce sera sous l’égide du Coran et de la Charia. L’Islam se rêve en fait en grand concurrent de la mondialisation à l’occidentale.

Dès lors, l’intégration de l’Islam dans le grand rêve utopique du PC est en train de faire naufrage sous nos yeux consternés. Pourtant, ses partisans les plus enfiévrés – les fameuses élites (médias, classe politique, milieux d’affaires) – refusent de voir la réalité en face et s’acharnent : campagne de plusieurs millions d’euros contre le racisme, dénonciation quotidienne de « l’islamophobie » dans les médias, etc. etc.

Car en effet, le PC est en train de comprendre qu’il joue sa survie. D’un côté, il risque d’être de plus en plus difficile de faire accepter à la population européenne – pourtant zombifiée par le clergé médiatique - d’accepter de vivre dans une terreur permanente au nom des rêves de ses élites.

De l’autre, les jeunes musulmans européens issus de l’immigration, refusant cette déculturation programmée, se tournent de plus en plus massivement vers la religion de leurs aînés. Aidés en cela par une classe politique invertébrée qui n’hésite pas à dérouler le tapis rouge aux émirs d’Arabie, alors même que ceux-ci financent larga manu le développement de l’Islam le plus radical dans nos banlieues.

 

Pourtant au faîte de sa puissance, le caractère utopique de l’idéologie PC apparaît aujourd’hui au grand jour. De deux choses l’une, soit il arrive à passer ce cap et il y a de forte chances pour qu’il n’ait été que l’idiot utile de l’islamisation de l’Europe. Soit les Européens se réveillent et finissent pas comprendre que le PC n’est pas la solution, mais l’origine de leurs problèmes actuels.

Dans les deux cas, le PC a de fortes chances de rejoindre le cimetière de utopies modernes, dans lequel repose déjà son illustre ancêtre communiste.


Lire l'article complet, et les commentaires