Quand l’internet fait peur au pouvoir

par Remi G
lundi 2 août 2010

Avec les dernières controverses sur wikileak(1), la recrudescence des blogs participatifs et politiques, l’augmentation des buzz et rumeurs, et une presse internet libre qui permet de faire circuler l’information rapidement et pour tous, les projets de lois portant atteinte à la liberté d’information et la liberté individuelle se multiplient. La censure devient plus fréquente, et se répand sur toute la planète sous différente formes, cherchant à lutter contre les cybers activistes. Bien que ces interdictions soient déjà connues pour les pays autoritaires, et religieux, ces pratiquent se développent maintenant sur les pays développés.

Dans un premier temps, les pays autoritaires ont mis en place des interdictions fortes afin de préserver le pouvoir et d’empêcher les peuples de s’informer librement sur le monde. Le plus connu de tous est sans aucun doute la Chine, qui est le pays le plus important du monde en terme de population, et où la censure est la plus forte. Dans ce pays tous les sites en relation avec des organismes critiquant le pouvoir sont interdits, les sites pornographiques et religieux sont également interdits. Après les évènements au Népal et la tentative de rébellion des moines bouddhistes, youtube à également été interdit, et après les jeux olympiques, c’est au tour de Facebook de s’être vu interdit en Chine. Sans parler des attaques contre Google (2), qui a du fermé son site, car des informaticiens chinois essayaient de s’introduire sur les comptes Gmail des internautes pour prendre connaissance du contenu de la correspondance des citoyens chinois.

Un autre pays totalitaire qui pratique des contrôles poussés et des interdictions est l’Iran. Lors de la révolution suite aux élections controversées, des centaines d’internautes ont été arrêtés car ils diffusaient des images ou des films montrant les autorités iraniennes chargeant la foule pacifique. Les mêmes typologies de site internet que la Chine sont interdits en Iran. De plus, l’Iran lors de l’installation de sont réseau téléphonique GSM, a demander au prestataire de créer un logiciel permettant de limiter les appels et les sites internet. Il est ressorti dans la presse, que les prestataires ont surclassé les demandes, permettant ainsi à l’Iran de pouvoir lire les mails, sms, et tout écrit réalisé sur Internet(3).

Dans un second temps, il ya les pays religieux. Pour ces pays, la protection de leur religion, et l’interdiction de la diffusion de la pornographie est une lutte permanente. En effet, ne voulant pas informé les habitants sur les autres religions, voir sur l’athéisme, et voulant empêcher les pratiques contraires à leur religion, certains pays préfèrent cloisonner les accès pour ne pas tenter la population avec de nouvelles pratiques. C’est le cas de différent pays du moyen orient qui empêche donc l’accès aux sites pornographique et religieux(4). Certains pays ayant une monarchie, ajoutent les interdictions sur des sites politiques ou dissidents. D’autres intensifient leurs luttes contre les bloggeurs, afin de ne pas diffuser des informations hors des frontières, c’est le cas par exemple de l’Egypte qui à arrêté plusieurs bloggeurs pour raisons politiques(5).

Ce qui étonne le plus, c’est que ces pratiques s’étalent sur les grandes puissances du monde. Alors que ces pays luttent depuis des décennies pour la liberté de l’information, ils créent de nouvelles lois pour la limiter. La France par exemple, qui après avoir créé la loi Hadopi(6) pour limiter le partage de l’information et des fichiers informatiques au nom de la propriété intellectuelle, a continué en créant un service spécialisé dans la surveillance des informations allant contre le chef de l’Etat et le gouvernement en général, en la personne de Nicolas Princen(7). Mais également grâce à la loi Loppsi II(8) qui permet d’installer des programmes espions dans les ordinateurs de suspects, les français sont sous surveillance.

L’Italie aussi, au nom de la lutte pour la « vie privé » est en train d’essayer de faire passer des lois interdisant aux bloggeurs et journalistes d’écrire sur les personnalités et les malversations ou corruptions avant que les procès ne soient terminés. Cette loi, si elle passe, limitera le droit à l’information de millions d’internautes(9).

Pour finir, le pays où on aurait pu croire le plus libertaire, l’Amérique, surtout après les élections de son nouveau président Barack Obama, est en train de devenir un pays contraire au respect de la propriété privé. En effet, après un projet de loi permettant au président, au nom de la sécurité nationale de pouvoir interdire aux citoyens américains en un click des pans entiers d’internet(10) en cas de force majeur, un autre projet de loi pourrait augmenter le pouvoir du FBI, lui permettant ainsi de pouvoir connaître les mails et les textes écrits sur internet par n’importe quel américains, sans besoin d’enquête(11). Tout cela au nom de la sécurité nationale, l’Amérique est en train de prendre les mêmes mesures que les pays autoritaires.

Ainsi, ces exemples démontrent la peur d’internet, l’internet du citoyen, et l’internet de la libre expression, de la part de certains pays. D’autres pays comme le Danemark et la Suède par leurs politiques libertaires, deviendront rapidement les paradis du droit à l’information. L’internet est le seul moyen actuel qui permet de savoir un quantité phénoménale d’informations en quelques clics, le seul lieu citoyen ou tout le monde à le droit de parole, le seul media universelle, et pour ces raisons, il doit être protégé contre les pratique liberticides. Le risque du Big Brother de Georges Orwell se rapproche faisons en sorte qu’Internet ne signifie pas interné.

 

1. http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/wikileaks-ennemi-public-2-0-79118

2. http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/07/20/pekin-affirme-que-google-a-accepte-de-se-conformer-aux-lois-sur-la-censure_1389975_651865.html

3. http://www.rtl.fr/fiche/5424896/iran-la-censure-facilitee-par-nokia-et-siemens.html

4. http://fr.wikipedia.org/wiki/Censure_de_l%27Internet

5. http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/12/22/egypte-peine-de-quatre-ans-de-prison-confirmee-contre-un-blogueur_1284175_3212.html

6. http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Cr%C3%A9ation_et_Internet

7. http://www.liberation.fr/politiques/010131726-nicolas-princen-l-il-de-sarkozy-sur-le-web

8. http://www.liberation.fr/societe/0101618289-le-projet-de-loi-loppsi-ii-passe-au-crible

9. http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/les-bloggeurs-dans-la-rue-pour-la-79012?debut_forums=10#forum2634323

10. http://www.lepost.fr/article/2010/06/21/2123203_un-bouton-pour-arreter-l-internet-mondial.html

11. http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2010/07/28/AR2010072806141.html

 
 
 
 
 
 

Lire l'article complet, et les commentaires