Sarkozy Ó nouveau menacÚ

par Xa
mercredi 5 août 2009

Une lettre de menace et une cartouche de calibre 375 (utilisée pour la chasse au gros gibier), voila le contenu de l’enveloppe interceptée au tri postal de Montpellier, destinataire de ce colis : Nicolas Sarkozy.

Mardi soir, le personnel de la poste en charge du tri du courrier a mis la main sur un courrier adressé au Chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy. Dans ce courrier de menace était joint une balle de calibre 375 magnum, utilisée pour abattre le gros gibier (sanglier, buffles).
 
Le courrier a été posté hier matin en ville de Béziers. Le parquet de Montpellier un temps saisi de l’affaire, s’est en dessaisi aussitôt au profit de la section anti-terroriste du parquet de Paris. 
 
Le courrier dactylographié commençant par la phrase « Coucou, on ne vous oublie pas » tient en une page A4. Dans ce courrier en forme de tribune publique y sont menacés aussi : la famille Sarkozy, Michel Rocard, Jean-François Copé, Frédéric Lefebvre, Frédéric Mitterrand et Christine Albanel.
 
Bien que confus dans sa syntaxe le texte, reste clair dans l’inventaire exhaustif des armes que possède(nt) le ou les auteurs de la lettre de menace, ainsi que dans la liste des cibles qu’il(s) appelle(nt), « Le top ten ». On trouve à la tête de ce classement Jean Sarkozy appelé « Le fils du roi », suivi de 4 députés, 3 sénateurs, 1 Ministre et 1 juge.
 
Les membres du service de protection de la présidence, les hommes du SPHP (Service de Protection des Hautes Personnalités), des policiers d’élites sont eux aussi cités dans la lettre.
 
« Des photos très intéressantes », les montrant avec leurs familles seraient en la possession de(s) auteur(s) de la lettre et selon ce courrier, les photos seraient bientôt disponibles au vu de tout le monde et de finir la phrase en menaçant ces hommes de faire attention à « la sortie des boîtes et clubs privés car un accident serait vite arrivé ».
 
Le courrier est actuellement en cours d’analyses au laboratoire de Police Technique et Scientifique de Montpellier.
 
Les précédents
 
Cette lettre fait suite aux multiples menaces reçues à l’Elysée depuis des mois maintenant, ainsi que l’ancienne garde des sceaux Rachida Dati et le député UMP Jean-François Copé. La dernière menacée en date du 25 juillet est la Présidente de la région Poitou-Charentes Ségolène Royal.
 
A ce jour aucun suspect n’a été arrêté dans quelques affaires que ce soit et aucun élément n’est entre les mains de la police.
 

Lire l'article complet, et les commentaires