Un ramadan presque franšais

par realchange
lundi 24 août 2009

Le samedi 22/08/2009 a débuté dans notre pays (et ailleurs) une longue période de jeûne, de sacrifices et de prières pour les croyants de confession musulmane : le RAMADAN.


Pour tenter d’en savoir un peu plus sur cet évènement, je ne me suis pas rendu sur les sites religieux réservés, de peur de ne pas y comprendre grand-chose. J’ai tout simplement essayé de parcourir le web pour en avoir une vision et une vue aussi larges que possibles.


Pour la définition de l’évènement, deux sources ont retenu mon attention : le sérieux (ou curieux) wikipédia.org et le très branché doctissimo.fr. Voici deux définitions, ou deux démarches que j’ai trouvées assez complémentaires :


« Au cours de ce mois, ceux-ci (Ndlr : les musulmans) ne mangent pas, ne boivent pas, et n’entretiennent pas de relations sexuelles de l’aube au crépuscule. Les malades, les femmes enceintes ou qui allaitent, les femmes ou jeunes filles qui sont dans leur période menstruelle, les enfants en bas-âge, les vieillards ou toute personne dont ce jeûne pourrait mettre la santé en péril en sont exemptés. Le jeûne a pour but d’enseigner aux musulmans la patience, la modestie et la spiritualité. »

« Le mois prend fin avec l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne, qui est l’occasion de festivités. Même si les musulmans peuvent jeûner durant les autres jours de l’année, ce mois a plus de valeur car il fait partie des cinq piliers de l’islam. » Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Ramadan


« Dans le calendrier musulman, le ramadan correspond à un mois de jeûne, période pendant laquelle il est interdit de boire, de manger, de fumer et d’avoir des relations sexuelles depuis le lever du soleil jusqu’à son coucher. Le principe de ce mois de jeûne est de se purifier le corps et l’esprit pour se rapprocher encore plus de Dieu, mais aussi de pouvoir partager la situation des déshérités et nécessiteux. Loin d’être une contrainte, le mois de ramadan est une période de fête ! » Source http://news.doctissimo.fr/comment-bien-manger-durant-le-ramadan_article5666.html

Nous relevons dans cette deuxième approche la référence à la fête qui n’est pas inopportune pour garder une sorte de connexion entre la pratique religieuse et le business.


D’ailleurs, des grandes sociétés high-tech (Nokia, LG, Apple) se sont mises sur le filon du ramadan (certainement avec une arrière pensée commerciale pour la distribution de leurs produits) pour améliorer leur image ou fortifier leur réputation auprès des musulmans en leur offrant la possibilité de télécharger gratuitement des applications très utiles et très pratiques en rapport avec la période du jeûne. Plus de détails à cette adresse http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/medias/multimedia


Par ailleurs, je me demande ce que la période du ramadan peut bien changer dans la poursuite des affaires internationales, la situation en Iran par exemple, le processus électoral au Pakistan ou la guerre en Afghanistan.


Enfin, et c’est pour moi le plus important, je vous rapporte ces propos contradictoires mais non moins riches tenus par deux poids lourds du football français au sujet de la compatibilité entre leurs activités et la pratique religieuse du jeûne.


Voici ce que déclarent Deschamps et Kombouaré aux journalistes les ayant interrogés sur le sujet :

Kombouaré (PSG) : "Ceux qui font ramadan le jour de match restent chez eux"


« J’ai une règle toute simple, que j’ai mise en place partout où je suis passé : pendant la semaine, il n’y a pas de souci, j’accepte. Mais les jours de match : interdit. Ceux qui font le ramadan le jour du match restent chez eux. Je ne vais pas jouer avec la santé des joueurs ni mettre les autres joueurs en difficulté. Quand on ne s’alimente pas toute la journée, ça devient compliqué ».

Source : http://www.leparisien.fr/sports/football/kombouare-psg


Deschamps (OM) :


« On est au courant, on aura une réunion avec le staff médical pour connaître l’attitude de nos joueurs (Ndlr : Ben Arfa, Niang, Diawara, Taiwo…) et on adaptera par rapport à leur décision. Moi, je ne suis pas là pour imposer, dire de ne pas le faire. Je suis qui pour dire ça ? Ce sont des convictions personnelles qui doivent être respectées par tout le monde. La période de ramadan c’est un souci pour les athlètes de haut niveau. Qui dit entraînements dit perte en eaux et en sels minéraux. S’ils ne peuvent pas se réhydrater, manger, forcément c’est difficilement compatible avec la pratique d’un sport de haut niveau. C’est pour ça que, dans ces périodes, il y a des blessures qui apparaissent chez les joueurs qui pratiquent le ramadan. Je ne vais pas dire que ça pose un problème mais ce n’est pas évident de concilier les deux. » 

Source : http://www.football365.fr/france/infos-clubs/marseille


Doit-on aussi légiférer sur ce sujet ?


Laïcité, quand tu nous prends !!!


Bon ramadan à tous !


Realchange.



Lire l'article complet, et les commentaires