Viandes varier

par andrycha
samedi 16 février 2013

Combien de temps encore continueront-ils de sévir ?

J'en ai assez de voir sur mon écran de télévision de "pseudo-journalistes" qui nous assènent des contre-vérités, qui clament haut et fort leurs convictions simplistes, pour ne pas dire scatologiques...

Certains défendent des causes justes et à contre-courant, ils ont droit à toute notre reconnaissance.

D'autres profitent de leur accès aux medias pour reproduire des discussions de comptoirs... lesquelles sont souvent d'une meilleure tenue que certaines de leurs interventions !

Trop, c'est trop ! Passe encore qu'un rondouillard à lunettes nous prenne pour des idiots en disant que nous "bouffons tous de la merde ! ", mais ce matin, un correspondant de BFM TV a traité Monsieur Barroso de bandit et déclaré que nous vivons "dans une Europe de merde",... en ajoutant que les consommateurs sont les premiers fauteurs !

Certes, la "promenade" effectuée par les quartiers de viandes qui finissent par cuire dans des plats préparés "enrichis" de toutes sortes d'additifs... parait bien longue !

Depuis longtemps, privilège de provincial, je n'achète que de la viande produite et traitée à quelques kilomètres seulement de mon domicile. Les citadins doivent "se contenter" de ce que les industriels leur mettent sous le nez, mais les consommateurs sont-ils responsables de ce qui est vendu dans les grandes surfaces ?

Je me pose quelques questions :

1) Qui donne à ce "correspondant" le droit d'accuser avant que les enquêtes ne soient terminées ?

2) Quel est le niveau d'études et l'expérience demandés pour avoir le droit d'intervenir sur n'importe quel sujet à la TV ?

3) Quelle salaire peut-on espérer pour traiter aussi légèrement un sujet aussi grave touchant à la santé publique ?

Pour ma part, la télécommande me permet facilement d'éliminer ces "nullités", fournisseurs de nombre d'inepties et de me tourner vers des journalistes plus sérieux... mais combien de nos compatriotes subissent, à leur insu, cette désinformation !


Lire l'article complet, et les commentaires