De l’eau sur une exoplanète

par Kalvin Whiteoak
vendredi 13 juillet 2007

Pas de vie sans eau, mais cette fois-ci, une équipe scientifique prouve qu’une exoplanète recèle de la vapeur d’eau. Nous ne sommes bientôt plus seuls officiellement.

Depuis de nombreuses années, la communauté scientifique doutait plus qu’elle ne croyait en une vie hors de notre système solaire, appliquant en cela le paradoxe de Fermi à la lettre. Les choses changent rapidement et le temps est maintenant proche où l’on découvrira des formes de vie extra-terrestre.

Sur ce chemin, la découverte relatée par le magazine Nature dans sa livraison de hier est de très grande importance. On n’avait jamais encore récolté la preuve scientifique de l’existence d’eau sur une exoplanète, or cette preuve est maintenant rapportée. L’équipe dirigée par l’astronome Giovanna Tinetti, de l’Agence spatiale européenne (ESA), de l’University College de Londres et de l’Institut d’astrophysique de Paris (CNRS) a mis au jour l’existence de vapeur d’eau sur la planète HD 189 733b et dans son atmosphère.

Observée à l’aide du télescope spatial infrarouge Spitzer de la Nasa, HD 189 733b est une géante gazeuse de la catégorie des « Jupiter chauds », située dans la constellation du Petit Renard, à 60 années-lumière de la Terre. Ces planètes extrasolaires doivent leur nom au fait que, très proches de leur étoile, elles sont extrêmement chaudes et comparables, par leur taille, à Jupiter. Utilisant les techniques de l’interférométrie, l’équipe de scientifiques a calculé le rayon de HD 189 733b à différentes longueurs d’ondes en mesurant la quantité de lumière occultée par la planète à chaque fois qu’elle passe devant son étoile. Résultat : HD 189 733b est apparue plus grosse dans les longueurs d’ondes correspondant à celle de l’eau. Ceci ressort du petit schéma de longueur d’ondes ci-contre. Quand on sait l’absolue nécessité de l’eau liquide pour son développement, la preuve de l’existence de la vie extraterrestre est donc à portée de main. Moment par ailleurs plus qu’étonnant sur le plan philosophique et dont on se réjouit à l’avance de voir ce que le pape en dira, surtout si c’est toujours le "progressiste" actuel qui doit en parler.


Lire l'article complet, et les commentaires