Le web comme terrain d’études : brand tags

par François Guillot
mercredi 14 mai 2008

“Le web 2.0, c’est du market research à l’état pur, et à un coût très réduit. Pourquoi s’en passer ?”, disait le célèbre Mathieu Vaidis dans sa cultissime vidéo.

Le pire, c’est qu’il a raison. Dans nos métiers, plutôt que de "market research" on parlera d’études de perceptions, mais l’idée est la même : le web est un formidable terrain d’étude de ce que les gens pensent (et chez Internet et Opinion(s) on a une faiblesse pour Summize).

Dernier joujou pour les études de perceptions : Brand Tags.

Brand tags présente sous forme de nuage de mots les qualificatifs spontanés qui passent par la tête des internautes quand on leur cite le nom d’une marque. C’est un peu comme de lancer une question sur la perception des marques sur Yahoo ! Questions et de restituer les réponses sous forme de nuage de mots.

Il est très marrant de constater que le nuage d’Harley Davidson avait cette tête jusqu’à hier et faisait beaucoup rire sur le web en raison de la taille de “over-compensating”… :

… et que le mot gênant en question a considérablement diminué de taille en 24 heures :

Des “ambassadeurs” auraient-ils “noyauté” brand tags pour rétablir sa réputation, ou est-ce l’effet naturel de la popularité du service qui a été beaucoup linké sur des blogs très récemment ?

Bref, amusant et limité, mais toujours instructif car révélateur des représentations les plus spontanées - donc les plus ancrées. J’aime beaucoup la baseline du site :

“L’idée de ce site est qu’une marque existe entièrement dans la tête des gens. Donc, quoi qu’ils en disent, c’est ce qu’elle est.”

A quand la version française ?

(via BienBienBien).


Lire l'article complet, et les commentaires