Du rififi la gare

par
vendredi 2 août 2019

À chaque vacances, la SCNF est mise à pied d’œuvre, et les vacances d'été 2019 ne vont pas faire exception à la règle. D'ailleurs, l'entreprise ferroviaire a connu quelques désagréments ces derniers jours, causés par une saturation de ses guichets. Néanmoins, une mesure qui sera mise en application vers la fin de l'été, a justement pour objectif de désengorger les guichets.

D'autant plus que les voyageurs de la compagnie française ont également la possibilité de réserver en ligne, en se connectant sur la plate-forme numérique Omio.

Tensions au guichet

L'absence d'anticipation de la part de l'entreprise publique française ne révèle qu'en partie le désordre de la semaine dernière au sein des gares. Elle est la conséquence d'une politique d'économie des coûts au dépens des usagers.

Ils sont nombreux à attendre jusqu'au désespoir leur tour pour acheter leur billet et profiter de leur future destination. Certains ont même attendu jusqu'à plus d'une heure. Le ticket de voyage devient un précieux sésame auquel il faut lui céder de son temps et surtout de sa patience. Tel est le tarif du vacancier en voie ferrée.

Mais il y a en ces lieux surtout ceux qui n'achètent pas leur billet de train sur les bornes automatique, ni sur Internet. Étrangers provenant de Belgique ou d'Angleterre, personnes âgées, ou encore ceux qui paient en argent liquide composent ces longues files d'attente.

Des billets vendus chez le buraliste

Ce 8 juillet 2019, en partenariat avec les buralistes, l'entreprise ferroviaire vient d'annoncer que les voyageurs pourront acheter des tickets chez les buralistes vers la fin de l'été. Cette mesure sera effective dans 5 régions de France : Grand Est, Pays de la Loire, Normandie, Provence-Alpes-Côté-d'Azur et la Bourgogne-Franche-Comté.

La SNCF vise la multiplication des points de vente de billets. Par le biais de ce dispositif expérimental à l'échelle de 5 régions, l'entreprise publique française recherche, dans un premier temps, à sonder les besoins des utilisateurs sur les différents territoires. De fait, le buraliste intéressé par ce projet, sera équipé d'un nouvel appareil (tablette ou smartphone) doté d'une application et d'une imprimante, de manière à vendre des tickets de train – TER et TGV compris – sous la forme d'un ticket de caisse. En retour, le buraliste est rétribué par une commission.

La réservation en ligne

En attendant le début et surtout les résultats de l'expérimentation à l'échelon national, les voyageurs peuvent réserver leur billet SNCF en ligne, via la plate-forme Omio (anciennement GoEuro). Le site permet de comparar les billets de train mais pas que ! Les informations ferroviaires sont également disponibles en temps réels. La mise à jour est faite régulièrement, prenant en compte les perturbations du trafic. L’usager peut donc comparer et réserver son billet de train en ligne. Un service client également disponible. 

En utilisant le site Omio, le voyageur peut donc prendre son temps dans l’achat de son billet. Il n’a plus besoin d’attendre des heures au guichet. Il peut donc profiter de prix attractifs pour lui et sa famille


Lire l'article complet, et les commentaires