Années 70, nettoyage de casseroles

par Yohan
mercredi 20 mai 2009

La décennie 60 s’était employée à tricoter avec sérieux son nouveau paysage musical, en rupture profonde avec celui de ses aînés.

Assez sérieusement, il faut le croire, puisque rares sont les fautes de goût ayant laissé des traces indélébiles dans notre mémoire collective. La musique est alors une affaire trop sérieuse pour la confier à des amateurs.

Plus légère est la décennie 70, qui inaugure un nouveau mode de vie, moins contestataire et bien plus festif. C’est l’heure des prises de bénéfices.

L’arrivée de la musique électronique décoince les rétifs du médiator et de la partition. Rock, funk, disco, tout le monde en profite et chacun veut allumer le feu, à sa manière.

Village people, Cerrone, Bee Gees, Abba, Kraftwerk, les nouveaux venus surgissent de partout, et plus seulement de Californie ou de Liverpool.

 

69 et Gainsbourg avaient annoncé la couleur, les années 70 seraient sexy, désinvoltes et industrielles. Culture des boites de nuit, musique de computer, musique business. Tout le monde peut tenter sa chance, du moment que le public est là qui veut bien payer pour voir et entendre.

Dans ces conditions, les soutiers en cuisine ont vite été débordés, et nombreuses sont les casseroles ayant échappé à leur vigilance.

Avec la mode des vide greniers, ressortent les nanars comme sortis du permafrost, le plus souvent en bon état général, une erreur de casting, un lot remporté à la tombola de Tourcoing, un 78 tours, aussitôt remisé au grenier.

D’autres, au contraire, semblent avoir fait le tour des fêtes de foire, beuveries, surboums, fêtes à Neuneu en cotillons du Nouvel An. En commun, leur totale ringardise.

Faut-il pour autant achever de récurer ces casseroles plus ou moins oubliées ?

A l’instar de Léon, je vous propose aujourd’hui mon hit parade inversé des années 70.

Pour composer ce panel international, tel l’ami Ducros, je me suis décarcassé pour vous offrir non seulement quelques hits mémorables, mais aussi quelques clones d’Abba ou de Claude François qui, fort impudiquement, auront tenté de surfer la même vague, mais avec beaucoup moins de succès et de talent....

A vous de juger. Stop ou encore.....

1/Clone d’Abba chez les hollandais

2/Christian Vidal dit le Clone François

3/Pierre Charby

et : ....4, 5, 6, 7

Si nous venons de récurer quelques vieilles casseroles oubliées au fond du vieux buffet de papy, ce que nous ne savions pas, c’est qu’une nouvelle batterie se profilait déjà à l’horizon.

Ne ratez pas cette casserole 80 récurée à la soude caustique....

 


Lire l'article complet, et les commentaires