CÚline... Merci Serge !

par Mastouri Chokri
samedi 22 janvier 2011

Frédéric Mitterrand retire Céline des célébrations nationales 2011. Entre joie et déception. Stupeur et compréhension, c’est toute la blogosphère qui tressaille...

Abject tentative ! Abomination ! L'état des français, afin de redorer son blason a voulu commémorer le cuirassier Destouches, son oeuvre, son style. Tout est possible en effet. Croyez le ! Plus rien d'extraordinaire. Etonnant ? Non ! N'a t'on pas vu en 2010 Virginie Despentes réussir là où Céline avait échoué. En 2011 on a failli voir le républicain inverti Mitterrand célébrer le docteur Destouches, au coté de Blaise Cendrars ou Georges Pompidou. Ultime affront ! Rigodon ! C'en est trop. Mais Serge est là. Serge a réagi. Et vite. Et bien. Et fort. Efficace ! Précis ! Il a appelé son ami Nicolas. Arno le fiston a joint son ami Fillon. Le train s'est mis en marche. Tchou-tchou ! Attention au départ ! Deux jours et une dépêche AFP ont suffi. Rapide on vous dit ! Efficace ! L'affront est levé. Céline à la niche ! Retour à l'envoyeur. Céline retrouve sa place. Là d'où il n'aurait jamais dû être déterrer. La poubelle, la tombe des maudits ! Maudit par Serge, maudit par Arno, maudit par Nicolas, maudit par Dieu. La plus terrible des malédictions. Et puissante avec ça ! Ça ne rate pas. 50 ans, 100 ans, 1000 ans ne l'atténuent pas. Elle est présente, elle est toujours puissante. Regardez Pharaon. Toujours aussi dégueulasse. Après 4000 ans. Toujours aussi crado.

Les réactions se multiplient. Joie et déception. Tout le monde est d'accord : "Grand écrivain mais quel salaud !" "Grand styliste mais quel salopard !" "Grand ceci mais quel cela !" Céline est le mais. Pour toujours. Pas d'unanimité. Pas de respect total. Pour certains le style "oui !" mais les idées "argh-tfou !". Pour d'autres son anti-communisme est admirable, mais son antisémitisme à vomir.Les croyants lui reprochent son athéisme forcené. Rien pour plaire ! Que des ennemis ! Trop instable ! Trop fou ! Céline... Le bouquet garni, on prend ce qu'on aime et ouste !... on jette le reste...inutile...déplaisant. Son parangon serait antisémite, anti-communiste, anti-bourgeois, anti-républicain, anti-démocrate et profondément esthète. Un monde étrange. Un comble ! Incompréhensible ! Plus que de la schizophrénie, c'est de la polymorphie. Rien de lisse. Que des aspérités. Facettes. Cotés. Tordu... Divisé, Céline divise. Personne n'est indifférent. Là c'est Serge qui a marqué la sienne...

Le comité des commémorations a commis l'irréparable. Serge l'a réparé. Serge a tout de suite compris. On ne célèbre pas Céline, on ne l'adule pas. On le laisse. Simplement. Seul ! Merci ! Serge lui a rendu le repos. Il a empêché son exhumation par la République. Céline est maudit ! Dieu soit loué !


Lire l'article complet, et les commentaires