La pointe du Bec

par CHALOT
samedi 9 août 2014

Une écrivaine, lectrice et inscrite sur Agoravox qui continue à écrire pour notre détente

« La pointe du bec »

Mamou Roche tome III

Roman de Sophie Massonnaud-Herbouiller

Editions cdanslapoche

309 pages

Mai 2014

 Haine, jalousie…..

Quelques- uns des personnages de ce roman sont sympathiques et positifs mais ils sont vraiment peu nombreux dans cette famille où les rivalités et les ambitions constituent le ciment qui les relient.

L’auteure a changé de style….Les dialogues et les réflexions des uns et des autres ressemblent à des scripts d’un film.

Ludivine et sa mère, hier liées pour le malheur des autres sont depuis quelques temps en concurrence ….C’est sans pitié.

Le langage de ces « gens- là » est peu châtié, Ludivine utilisant le plus souvent le verlan. On ne fait pas jeune, on se montre telle qu’on est.

C’est une saga familiale qui se poursuit avec une description assez réaliste de la petite bourgeoisie et quelques accélérations à la fin du livre pour nous donner envie d’acheter le tome IV qui met fin à cette série.

Chapeau l’auteure !

Ce sont les femmes, qu’elles soient négatives ou positives comme Tania qui ont une réelle envergure, les hommes semblent toujours bien pales et fort hésitants.

Les services de l’aide à l’enfance pourraient, à juste titre se préoccuper de l’avenir des petites et jeunes filles de la famille, certaines étant plus en danger que des enfants de familles populaires.

C’est un livre de vacances qui est là pour détendre le lecteur, il y réussit bien.

Vous aimerez ce livre récréatif et si vous passez dans les quartiers résidentiels de La Baule vous ne pourrez pas vous astreinte de sourire en pensant à tous les secrets et querelles que cachent ces murs.

Jean-François Chalot


Lire l'article complet, et les commentaires