Les Bonimenteries du Girouet

par CHALOT
vendredi 27 février 2015

J'ai découvert sur Agoravox de nombreus auteurs.

Ma curiosité aidant, j'ai commandé et lu ces livres.

Tous m'ont plu....Comme quoi.

Evidemment si je discute avec les auteurs de l'actualité, nous aurons certainement des avis différents.

Mais ce n'est pas là l'essentiel.

Nabum est l'un d'entre eux et vraiment je vous invite vivement à lire ou à écouter ses fables.

«  Les Bonimenteries du Girouet »

Fables et contes de Loire

Livre à lire et à écouter

Ecrit par Nabum

Editions de Christian Beaudin

176 pages

 

En passant par la Loire

Du terroir, naissent des traditions, des fables et des histoires qui se transmettent de génération en génération.

Certains de ces récits sont restitués avec fidélité, d’autres proviennent de la rencontre entre une tradition orale et un amour de l’écriture fine, soignée.

Chaque région de par le talent de ses auteurs, devient le centre de notre beau pays France….

Dans ce livre écrit par Nabum, c’est la Loire qui charrie avec force, rage et parfois délicatesse toute l’histoire du pays, voire au-delà.

Les bonimenteries ne constituent ni des mensonges, ni des travestis….

Ce sont des façons de répondre aux questions que l’on peut légitimement se poser, ici ou ailleurs :

Pourquoi y a-t-il tant de vignes dans le val de Loire ? Qui a mis les premiers plants ?

D’où vient cette tradition qui veut que dans chaque village fluvial un bateau soit destiné au sauvetage ?

Le lecteur trouvera une réponse originale, humoristique parfois à ces questions et à beaucoup d’autres, même à celles qu’il ne se pose pas !

Vous l’ignorez certainement mais vous l’apprendrez à la lecture de ces 45 fables que le féminisme, le vrai s’est imposé sur les bateaux…. Les mariniers ont été les premiers à accepter que des femmes naviguent et assurent parfois le commandement.

De cette aventure étonnante, que je vous laisse découvrir, « il resta le chapeau d’apparat et la coutume qu’adoptèrent ces gars, aux manières souvent si déplaisantes, de bouter leur couvre-chef devant les dames de rencontre. »

Un hommage à Lilith, première femme capitaine qui cacha sa féminité sous un chapeau et qui montra à tous ces hommes qu’elle était courageuse et pleine de qualités.

Vous voyez encore une énigme « démasquée »….Les pétroleuses n’ont rien inventé.

Chaque fable, bien entendu se termine par une morale adaptée.

Venez des sources de la Loire à l’embouchure déguster ce mets composé d’histoires courtes mais fignolées…..

Ah j’oubliais la cerise sur le gâteau : le DVD et les histoires que l’on écoute sur fond musical….un dessert délicat mais c’est Nabum et tout son art au service de notre plaisir.

Jean-François Chalot


Lire l'article complet, et les commentaires