Les Editions de La Différence sont de retour

par Denis Langlois
mercredi 11 décembre 2019

 

Le 4 juin 2018, sur Agoravox, André Bouny annonçait la mort des éditions de La Différence et la naissance des éditions du Canoë créées par Colette Lambrichs, l'ancienne directrice de La Différence. Une mauvaise et une bonne nouvelle.

Aujourd'hui, il n'y a plus que deux bonnes nouvelles. Le Canoë continue sa navigation et La Différence renaît sous la direction littéraire de Noé Tir. Le président Claude Mineraud a en effet obtenu que la liquidation judiciaire qui l'avait frappé soit annulée en février 2019.

Bref, pour une maison d'édition, vous en avez maintenant deux. C'est si rare qu'il faut s'en réjouir vivement.

Au cours de ce dernier trimestre 2019 le Canoë publie une monographie du peintre argentin Julio Le Parc et deux ouvrages de Martine Ravache (sur la photographie) et de Jacques Bellefroid (sur le peintre Soulages).

De son côté, sous la houlette de Thierry Gillyboeuf, La Différence redonne vie à sa collection mythique "Orphée" avec deux anthologies poétiques : l'une consacrée au vin et présentée par Abdellatif Laâbi , l'autre qui célèbre l'érotisme avec Adonis.

Personnellement, ancien auteur de La Différence dirigée par Colette Lambrichs, je publie à la Différence renaissante "L'Affaire Saint-Aubin" (un mystère judiciaire qui a pour cadre Fréjus et Dijon).

Même si les récifs ne manquent pas, comment ne pas souhaiter bon vent au Canoë comme à La Différence ?

 


Lire l'article complet, et les commentaires