Les grands morceaux du rock : « Kashmir » par Led Zeppelin

par fatizo
samedi 23 mai 2015

 « Stairway To Heaven » est le morceau qui vient de suite à l’esprit lorsque l’on évoque le nom de Led Zeppelin. Mais Jimmy Page et sa bande pensent à un autre titre majeur de leur répertoire lorsqu’on leur demande quelle est la plus grande chanson jamais enregistrée par le groupe.

Extrait de l’album « Physical Graffiti » sorti en 1975, c’est de « Kashmir » qu’il s’agit.

Robert Plant raconte comment est née cette chanson : « Jimmy et moi on avait rejoint une communauté hippie en 1973. On a fait le voyage, à pied, d’Agadir à Sidi Ifni en longeant la côte atlantique. On était juste deux hippies parmi tant d’autres ».

La chanson doit son titre au fait que le Cashmire est un pays où l’on cultive le pavot.

L’originalité du morceau tient avant tout à son atmosphère orientale.On navigue en permanence entre du rock pur et dur et de la musique d’orchestre. La guitare de Jimmy Page est magnifiquement contrebalancé par des violons et des cuivres . La batterie de Bonham tient une place prépondérante dans ce morceau, il nous livre ici une performance monumentale.

En 1994 et 14 ans après la fin de Led Zeppelin, Jimmy Page et Robert Plant se réunissent à nouveau pour un nouvel album en commun.

« No Quarter » est un disque de reprises du groupe qui contient également trois nouvelles compositions. On y trouve des morceaux live mais aussi des titres enregistrés en studio.

L’album fut enregistré avec un orchestre égyptien, un ensemble marocain et avec le London Metropolitan Orchestra.

Ce disque est fortement influencé pas la culture Orientale avec comme point d’orgue une version de « Kashmir » qui ne peut que vous filer le frisson.

Un monument qui vous fera comprendre que si on remplaçait la religion par la musique, on laisserait bien vite tomber le tank et la kalachnikov pour les remplacer par la guitare et le violon, des armes qui entre les mains de tels virtuoses ne peuvent faire que des adeptes bien moins dangereux que les fanatiques qui sévissent aujourd’hui.

Et quel bonheur de voir ces hommes joueur ensemble pour leur plus grand plaisir et le nôtre par la même occasion.

Assez de mots, place à la Musique.

 

Lire l'article complet, et les commentaires