Nom de dieu !

par CHALOT
mardi 13 mai 2014

« Nom de dieu »

Roman de Philippe Grimbert

éditions Grasset

193 pages

Avril 2014

 

 Une colère bien humaine

Baptiste a tout pour être heureux : une reconnaissance professionnelle, une femme aimante et deux filles qu’il adore…Tout ou presque.

En dehors de son travail, il a sa foi et son engagement autour des œuvres caritatives de l’église.

Il en oublie un peu et même beaucoup sa famille en dehors des questions matérielles.

Il a sa croyance, forte, très forte, le conduisant à faire des prières avant chaque repas et à conduire avec une croix accrochée au rétroviseur intérieur.

Comme tout engagement entier, excessif, il peut se poursuivre sans accroche ou amener la catastrophe ….

Mais voici que des ennuis sérieux, de vraies catastrophes s’abattent sur ce brave homme : la perte de son emploi d’abord, une femme qui s’éloigne, des filles qui ne le comprennent plus et Dieu qui l’abandonne.

C’est beaucoup, trop pour ce brave homme qui disjoncte comme le diraient certains, ou qui voit le ciel s’abattre sur sa tête comme l’expliqueraient d’autres.

A-t-il perdu la foi, sa raison d’être ?

Non ! pas du tout puisqu’il décide de régler publiquement ses comptes avec le Créateur.

Avec méthode il dresse un réquisitoire implacable contre le « Tout Puissant » n’hésitant pas à s’appuyer sur les Technologies de l’Information et de la Communication et aussi sur la bonne vieille méthode de l’imprécation orale devant Notre Dame de Paris :

« L’actualité qui trônait à la une et éclaboussait de sang l’écran de son ordinateur alimentait sa colère, morbide comptabilité qui instruisait un peu plus chaque jour le dossier à charge du Créateur. »

Qui va gagner ?

Ce n’est qu’un conte où l’humour est plaisant, ce qui ne nous empêche pas de réfléchir au sens de la vie et au système destructeur, que l’on soit croyant ou athée.

Jean-François Chalot


Lire l'article complet, et les commentaires