Nous oublions que la vie est éphémère...

par rosemar
jeudi 23 août 2018

"Et je crois qu'on fait la même erreur pour la vie. Nous oublions que la vie est fragile, friable, éphémère. Nous faisons tous semblant d'être immortels", a écrit Eric-Emmanuel Schmitt, dans son roman, Oscar et la dame rose...
 
Ephémère ! Cet adjectif issu du grec paraît aussi vaporeux que possible : avec ses voyelles répétées, la fricative "f", la gutturale "r", ce mot suggère bien l'idée de briéveté qui lui est associée.
 
Etymologiquement, est éphémère ce qui ne dure qu'un seul jour puisque le mot vient du grec héméra, le jour, auquel on a ajouté le préfixe épi, qui signifie "sur".
 
Le mot semble s'enrouler sur lui-même, en une boucle, avec le son "é" ou "è" employé à trois reprises... Le mot semble mimer le cercle du jour, il semble imiter une fleur qui s'enroule sur elle-même.
 
Une fleur est souvent éphémère, au sens strict du terme et ne dure qu'une seule journée : symbole même de la fuite du temps, la fleur représente bien aussi la briéveté de la vie humaine... On connaît les nombreux poèmes de Ronsard, où le poète assimile la femme à une fleur, pour lui faire percevoir toute la briéveté de la vie et l'inviter à l'amour...
 
Quelle expressivité dans ce mot ! Plus qu'un autre, circonscrit à une seule journée, il exprime le caractère fugace de la vie.
 
On perçoit aussi la rareté de ce mot, issu du grec : on retrouve peu de mots venant de ce radical, en français.


 
Dans la mythologie grecque, Ἡμέρα, Hêméra est une divinité primordiale, elle est la fille de la nuit et de l'Erèbe qui symbolise les Ténèbres.
 
Le jour et le nuit sont ainsi liés. 
 
L'adjectif "éphémère" associé au mot "jour" renvoie aux origines de notre langue : le grec... Ce mot était utilisé par Homère, Platon , Hésiode, Euripide.
 
Quelle perennité ! Quelle continuité, pour ce mot qui évoque une idée de fugacité !
 
Belle revanche de ce mot qui demeure par delà les siècles !
 
D'autres adjectifs peuvent avoir des sens proches : passager, provisoire, transitoire, bref, momentané, temporaire.
 
Mais le terme "éphémère" plein d'evanescence, de fluidité traduit mieux que les autres toute la rapidité du temps qui passe !
 
Ce mot léger, volatile restitue parfaitement le sens initial....
 
Ce mot transparent, avec ses voyelles atténuées nous fait voir des voiles légers de nuages, des clartés du jour subtiles...
 
Ce terme désigne aussi un petit insecte volant qui ne vit que quelques heures, près des cours d'eau... Les éphémères rasent souvent les flots de leurs ailes translucides dans des ballets aériens...
 
Légèreté, transparence sont associées à ce mot qui a traversé les siècles !
 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-nous-oublions-que-la-vie-est-ephemere-124593359.html

 

Poèmes de Ronsard :

http://jocelyne.vilmin.free.fr/wp-content/Quelques%20po%C3%A8mes%20de%20Ronsard.pdf

Documents joints à cet article


Lire l'article complet, et les commentaires