Play List années 90

par worf
lundi 8 juin 2009

Années 90 ou presque. Car je me suis permis quelques petites libertés pour casser l’un ou l’autre artiste ou groupe que j’estimais indispensable !

On pourrait croire à première vue que cette période fut limitée aux rap, r&b et hip-hop inondant les ondes des radios et chaînes musicales mais il n’en est rien.
Cette période fut riche de diversité comme je vais essayer de le démontrer avec cette play list.
Face au calibrage radiophonique d’une certaine musique, de nombreux groupes ont glissé bien malgré eux vers l’underground.
C’est via les festivals, magazines spécialisés, concerts et internet vers la fin du millénaire que beaucoup d’artistes ont continué à se produire, sortir des albums.
On peut remarquer 3 grandes tendances pour cette période.
 
D’abord un retour de certains genres, un "revival" avec le "grunge" puisant son inspiration du rock des années 70 comme Led Zeppelin, les Stooges, MC5. Même si ce mouvement apparaît dans les années 80, c’est véritablement entre la fin 80 et le début 90 que ce style est le plus populaire avec les Nirvana, Peal Jam et Soundgarden. Des musiques celtiques et traditionnelles via le mouvement New-Age, le triomphe de la troupe Riverdance, Loreena McKennitt, l’héritage des celtes de Dan Ar Braz. Le blues qui revient dès les années 80 avec un des guitaristes les plus doués de sa génération et qui disparaitra trop vite : Steve Ray Vaughan (mon petit écart aux années 90), ou Gary moore, Fred & the Healers, etc. Le punk, sous la houlette des Greenday, Offspring, Zebrahead & co, renaît de ses cendres. Le prog revint grâce à de nombreux groupes tel que The Flower kings, Spock’s beard, Porcupine Tree... ouvrant le genre pas qu’aux groupes anglais.
 
Ensuite, certaines musiques vont se radicaliser, principalement dans le mouvement Métal pour voir la naissance du Gothic, Doom, Extreme où prédomine les chanteurs aux voix gutturales !
 
Pour finir, cette période est aussi source de mélange, de rencontre. Des groupes comme Limp Biskit, Linkin’park vont mêler hip-hop et métal quand ce n’est pas à d’autres styles encore avec les Waltari ou Faith no More. D’autres groupes teintent le métal avec du prog comme Dream Theater, Ayreon, Fates warning, etc. Dès les années 80, le groupe Dead can Dance mêle à sa musique Cool Wave des inspirations liturgiques et médiévales. D’autres vont reprendre ce principe pour y mêler chants liturgiques et techno comme Era, Enigma ou les musiques traditionnelles avec des sonorités modernes (Afro celt sound system) ou atmosphériques comme les français de Rajna.
Des groupes de Métal mélant musiques d’inspirations classique ou "symphonique" tel que Rhapsody, Within Temptation ou Nightwish avec leur chanteuse lyrique.
J’ai repris aussi Jamiroquaï qui teinte son acid jazz de disco, funk et techno.
Pour finir un groupe de rock britannique : supergrass.
 
Cette play list démontre un peu la richesse de cette période car dès les années 80, les magazines quant ce n’est pas les artistes eux-mêmes donnent des noms à leur style musical : noise rock, dark ambient, doom métal, death métal, métal symphonique, neoprog, rapcore, pimp-rock, grind-core, punk rock, neofolk, etc.
 
Bonne écoute.
 
 

Découvrez Era !

Lire l'article complet, et les commentaires