Qui est Voris Bian ? Je vous dis tout !

par Voris : compte fermé
jeudi 1er octobre 2009

Depuis quelque temps, près de trois semaines, un personnage s’agite sur Agoravox et sur Jamendo.fr. Il est né de mon imagination. Il s’appelle Voris Bian et il succède à la « Taverne des poètes » dont il est le fils spirituel (si, si ! Il est spirituel...). J’avais envie de m’exprimer autrement que par des articles et de rendre hommage à ma manière au cinquantième anniversaire de la mort de Boris Vian. L’idée du nom vient, vous l’aurez deviné, de son Jean-Sol Partre.

Voris Bian
Voris Bian (ex-Taverne des Poètes)
 
Comme Boris, Voris trompette ! Mais il ne joue pas de la trompette, il trompette avec ses mots. Son instrument de prédilection est la guitare classique dont il est privé momentanément pour raison médicale. Mais Voris, quand on le contrarie et qu’un obstacle se met en travers de sa libre création artistique, il trouve un autre terrain d’expression. Sa grande trappe n’est pas fermable. Plus de 540 articles sur Agoravox (raison supplémentaire pour expliquer ici ma démarche), cela a fini par me lasser, au moins provisoirement. Et puis, j’aime m’exprimer librement et les articles ne permettent pas tout.
 
Comme je sais que beaucoup parmi les lecteurs et rédacteurs de ce site sont membres à vie de la "Fondation des Amis et Bienfaiteurs de la Cause De Notre Grand Nicolas", je vous ai concocté un petit album qui s’appelle "Sarko York" sur lequel pour la première fois je mets de la musique rock sur deux morceaux. Ce genre musical n’étant pas mon préféré même si mon look n’est pas exactement le "prototype" (comme dit Brice) d’un jazzman ou d’un musicien classique, mais passons...
 
Voici l’alboum badaboum de Voris Bian. N’étant pas rockeur, le jazz revient sur "Agripa grippette" (une farce comme "Le vélo zélectrique" et autres excentricités), et la chanson à texte de tradition française sur "Le cornard à talonnettes" (je reviens vérifier que j’ai bien écrit ici "cornard" et non heu..."breton").
 
 
 
Un tel album s’imposait car comme vous le savez je fais partie des amis du premier cercle du chanoine président de l’UMP de Sarko France. Je vénère sa pensée profonde et il m’impressionne au-delà de l’imaginable. Les paroles de "Sarko York" sont transposables sur l’air de Claude Nougaro, "Nougayork", puisque je l’ai voulu ainsi. Mais ne disposant pas des droits sur la musique, j’ai dû créer un air rock personnel, qui "déchire grave" ? Vous pouvez en revanche chanter les paroles sans craindre la SACEM (dont jamendo et moi-même ignorons royalement les royalties) lors des soirées privées pour porter la bonne parole de notre Grand Président.
 
Je me suis engagé à tout dire sur Voris Bian. Date de naissance : septembre 2009. Nombre d’albums créés depuis sa naissance : 8 (oui je sais je suis aussi envahissant que sur ce site).
 
Mon expérience de Voris Bian m’en a beaucoup appris sur moi-même (aïe la crise d’égo qu’on sentait venir) et j’en parle ici pour témoigner que les choses ne sont jamais figées à jamais et que l’on peut toujours opérer des virages dans sa vie. Ainsi, je n’avais jamais chanté de ma vie et pas même en classe (je bougeais les lèvres en cours de chant). Aussi, ne vous attendez pas à une voix de stentor. Cela dit, je fus surpris des progrès fulgurants que l’on peut obtenir en travaillant sa voix, même sans maître de chant du moins pour ceux qui ont une oreille musicale.
 
Question voix, je n’étais pas très fier - euphémisme ! - alors j’y suis allé timidement avec mon premier titre "La Nougayorkaise" et, oh ! Surprise ! Ce titre est le plus écouté de tous mes albums actuellement disponibles (le quart des écoutes). Filet de voix à la Gainsbarre enrhumé. Je devais passer par l’interprétation pour faire connaître mes oeuvres, les rendre vivantes, et je ne trouvais pas d’interprète motivé. Mais cela plaît. Entre nous je crois que c’est le secret du petit refrain musical. Justement, la musique, parlons-en !
 
Sur "La Nougayorkaise", j’ai composé un refrain à partir de deux phrases musicales, deux sons d’instruments différents. Pris isolément, ces sons sont très banals. Mais le mixage des deux donne ce rendu sympathique qu’un musicien aura beaucoup de mal à reproduire. Pour le reste, je compose essentiellement au synthétiseur et je privilégie le son de la trompette (la faute à Boris). Ou alors le piano jazz. Ma guitare est momentanément mise de côté à cause d’une douleur nerveuse ou inflammatoire au bras gauche et qui nécessite examens et traitement approprié (la main gauche sert pour les accords). Pas de chance ? M’en fous ! Je me suis adapté en faisant des rifs avec la main droite sur les touches du clavier ! Que vous dire de plus sur la musique ? Mes influences sont jazz et chansons, voire classiques. Les arrangements ne sont pas toujours complètement finalisés, une bonne oreille le remarque mais ce n’est pas important : je m’amuse ! Et Boris aussi s’amuse avec moi. Il m’arrive de pouffer de rire derrière mon micro en entendant mes fausses notes au chant ou ma tonalité forcée pour donner de l’effet (comique par exemple).
 
Ce sont mes textes qui me donnent le plus de satisfaction. J’en écris plusieurs par jour très vite (certains même en direct sur Agoravox en commentaires d’articles) pour coller à l’actualité ou à mon envie du moment. Mais ensuite, le parolier que je suis passe le relai au musicien et (piètre) chanteur que je suis aussi. Ces derniers complotent pour imposer des modifications au seul Véritable Artiste qu’est le Poète et pour tailler sans ménagement dans mon texte d’origine. Et je ne vous parle pas de l’arrangeur, enfin ce "combineur". Ah, les salauds ! Encore heureux que je n’ai pas de producteur pour cadrer mon style et mon image.
 
C’est beaucoup de travail (après les 8 heures de bureau par jour ) mais cela en vaut la peine et j’encourage les autres artistes à franchir le pas.
 
Toutes mes chansons sont écoutables et téléchargeables gratuitement sur jamendo.fr comme le sont la plupart de celles des artistes qui s’épanouissent sur ce site. Si vous êtes curieux, vous verrez que j’ai commencé à confectionner une playliste de chansons françaises qui me plaisent beaucoup (de fort belles choses !). Car j’écoute chaque jour des titres d’amateurs comme moi, j’aime beaucoup découvrir les autres, les écouter.
 
Il y aura d’autres albums mais je vais m ’accorder un courte pause (un album presque par jour, cela serait trop), "le temps de reprendre le cours de ma vie" comme dit Jonasz. Enfin, si je parviens à me retenir parce que des projets, j’en ai des tonnes, ayant en commun avec Qui-vous-savez une hyper activité aiguë et le signe astral du Verseau. Ce sera donc dur de tenir, et la pause ne sera sans doute pas si longue que cela...
 
Je sais que cet article ne dit pas tout sur Voris Bian et que j’en ai oublié. Je passerai lors de mes pauses et le soir pour répondre aux questions.
 
P.S : Pour information, tous mes albums sont repris systématiquement sur mon site personnel "La taverne des Poètes" où vous trouverez aussi tous mes articles sur la musique (rock, jazz, chanson, baroque et classique) et mes articles sur les poètes, puisque ah ! oui j’oubliais je suis avant tout poète.
 
Merci à tous et à toutes de votre grande patience à me supporter.
 

Lire l'article complet, et les commentaires