Renaud Bourges : toujours debout

par Frozen
mercredi 19 avril 2017

Renaud, pour son énième passage au festival printanier, a assuré près de 2 heures 30 de spectacle devant une salle presque comble. Une occasion à ne pas rater, le chanteur préparant un album pour enfants, Il ne fera peut-être plus de tournée avant quelques temps.

C’est par la chanson Toujours Debout qu’il a débuté son spectacle hier soir, s’excusant pour sa voix « encore plus rocailleuse et caverneuse que d’habitude » diminuée à cause d’une rhinopharyngite, « mais je sais que vous vous en foutez » lance-t-il à l’attention de son public « Vous n’êtes pas venu voir Céline Dion ou Florent Pagny non plus ! » Puis il enchaine les tubes dans un décor de place parisienne, entre le bar-tabac 'Le terrain vague' et le 'Musiqu’os', avec un métro qui passe de temps en temps en arrière plan. De Docteur Renaud et Mister Renard, En cloque, Marche à l’ombre ou J’ai embrassé un flic, Renaud parcours l’ensemble de sa carrière, devant un public qui connaît ses chansons par cœur et qui les chante en même temps que lui.

Gérard Lambert a également fait une apparition sur scène avec sa mobylette Motobecane, une clé à molette à la main, demandant à Renaud de lui chanter sa chanson. L’artiste enchainera ensuite avec Hyper casher et Mon HLM.

Chanteur engagé, Renaud l’est encore, il montrera sous sa veste un tee shirt de soutien à Yvan Collona, mais subira les sifflets du public, certes assez brefs, lorsqu’il fera part de ses récentes prises de position dans la campagne électorale.

Puis viendra le temps d’interpréter Manhattan-Kaboul, le public reprenant les parties vocales d’Axelle Red. On aura encore droit à Morgane de toi, ou Germaine, mais le temps passe, et voila près de 2 heures que le chanteur est sur scène, et il fait mine de vouloir s’en aller, mais reviendra pour un pot-pourri, interprétant d’autres succès : Pierrot, Hexagone, Laisse béton ou Miss Maggie

 

Il y a eu ce soir le Renaud loubard, anarchiste, militant, pacifiste et antimilitariste (même si il a oublié un instant les paroles de La Médaille), mais on n’oubliera pas le Renaud poète, auteur de cette magnifique chanson tirée de son dernier album : Les Mots, une chanson qui parle d’une renaissance :

« Ecrire et faire vivre les mots

Sur la feuille et son blanc manteau

Ca vous rend libre comme l'oiseau

Ca vous libère de tous les maux

Ca vous libère de tous les maux »

...

« Les poèmes d'un Léautaud

Ceux d'un Brassens, d'un Nougaro

La plume d'un Victor Hugo

Eclairent ma vie comme un flambeau

Alors gloire à ces héros

Qui par la magie d'un stylo

Et parce qu'ils font vivre les mots

Emmènent mon esprit vers le haut

Emmènent mon esprit vers le haut »

 

Merci Renaud !

 

Photo en vignette : Jean-Philippe Robin


Lire l'article complet, et les commentaires