The Wall, 30 ans après…… L’importance de l’artiste dans notre société, son rôle

par Clojea
samedi 4 juin 2011

C'est un mythe qui renaît grâce à l'un de ses vieux artisans.

Roger Waters, 68 ans, bassiste, membre du célèbre Pink Floyd (dont l'ultime concert remonte à 2005), revient sur scène pour interpréter une nouvelle version de The Wall, le double-album le plus vendu au monde.

La tournée mondiale de ce nouveau spectacle a coûté la bagatelle de 85 millions de dollars. Le show, impressionnant, est plaisant, mais Waters n’a pas la voix de Gilmour, loin s’en faut. Quand au guitariste de Waters, même s’il est bon, rien ne remplace le son et le jeu de Gilmour.

Mais le Floyd reste le Floyd. Un des plus grand groupe du 20ème siècle, en tous cas le plus créatif et le plus original.

Dans le show de Waters se balade un gros cochon rose au dessus du public et, ce qui est frappant, est le tas de symboles peint sur ses côtés. Du $ en passant par le Marteau et la Faucille, etc…. J’aime ce genre de dénonciation, ou l’artiste veut montrer que les symboles utilisés dans le monde entier sont entachés d’irrégularités, ou pire…..

Un extrait des paroles d’Another Brick in the Wall, montre le pouvoir des artistes de faire passer un message, car en fait un artiste quel qu’il soit peut faire passer un message, bon ou mauvais. 

Another Brick in the Wall :

Une pierre de plus dans le mur

On n'a pas besoin d'éducation
On n'a pas besoin de contrôle de la pensée
Pas de sombres sarcasmes dans la classe
Professeurs laissez ces gosses tranquilles !
Eh professeurs, laissez les gosses tranquilles !

En somme ce n'est qu'une pierre de plus dans le mur
En somme tu n'es qu'une pierre de plus dans le mur

Faux ! Recommence !
Si tu ne manges pas ta viande, tu n'auras pas de dessert.
Comment veux-tu avoir du dessert si tu ne manges pas ta viande ?

Etc…..

Waters en écrivant cela voulait dénoncer les méthodes d’éducation de l’époque, et il avait réussi, car le gouvernement Anglais n’avait pas trop apprécié.

 

En tous cas un artiste est indispensable à une société. J’irais même plus loin, il doit être protégé, car en effet : Qui fait rêver, qui fait passer des messages, qui a le pouvoir de transporter n’importe qui dans une autre dimension, qui fait oublier les tracas de la vie quotidienne ? Un artiste. Peu importe que ce soit un comédien, un peintre, un écrivain, un musicien, un artiste reste quelqu’un qui à le pouvoir de faire rêver, de pourvoir s’évader un peu de ce monde brutal et sans pitié.

 

L’artiste est le garant d’une société qui fonctionne, et il est surtout le garant d’un bol d’air pur dans ce monde pollué. Merci à eux.


Lire l'article complet, et les commentaires