Une nouvelle livraison de romans pour la jeunesse

par CHALOT
mardi 10 décembre 2013

De septembre à décembre 2013, plusieurs romans pour Les grands primaires et pré adolescents sont sortis : certains pur filles, d’autres pour garçons et quelques - uns pour un public mixte.

Des éditeurs ont fait des progrès…. Les maquettes sont souvent soignées, l’aération et les illustrations donnent l’envie de lire. On est loin et c’est un bien, des romans « casse-croûte ».

Ah j’oubliais, des efforts sont faits sur les prix.

Je viens d’en déguster un particulièrement agréable à lire et pas « gnan gnan « du tout.

« Mes rêves au grand galop »

De Didier Jean et Zad

Chez Rageot romans

Septembre 2013

152 pages

6.45 €

 Un autre regard

Inès vit, depuis un accident de la circulation, dans un fauteuil roulant…

Tout a changé pour elle mais entourée, elle réapprend à vivre dans la petite maison de campagne avec ses deux parents.

Tous les enfants rêvent et Inès qui aimerait être regardée normalement a ses joies et ses espérances…Ah pouvoir remonter sur un cheval !

Pendant une semaine, une amie d’enfance de sa mère accompagnée de son mari et de leur fils Sébastien est attendue…C’est la joie à la maison pour tous et notamment Inès qui attend beaucoup de cette rencontre avec un garçon de son âge.

Malheureusement la réalité est loin du rêve : Sébastien, garçon de la ville n’aime pas la campagne et en plus il n’y a même pas de réseau dans ce trou perdu !

Comment jouer avec sa console sans être importuné !?

Le dialogue entre les deux ados est difficile, voire impossible.

L’un s’enferme dans son univers électronique alors que l’autre n’a qu’un souhait c’est qu’enfin ses parents et ses proches arrêtent de la considérer comme une diminuée :

« Parfois j’ai l’impression d’être une plante qu’on cultive sous serre ».

L’originalité dans l’écriture c’est la succession régulière des chapitres, l’un écrit par Sébastien qui raconte et le suivant celui d’Inès qui donne son point de vue….et ainsi de suite jusqu’à la fin.

L’écriture est de bonne qualité et ce roman est vraiment agréable à lire et accessible au public auquel il est destiné.

Jean-François Chalot


Lire l'article complet, et les commentaires