Macron cède sous la pression des lobbies de l’agrochimie ?

par Nagy
jeudi 24 mai 2018

Une proposition de loi visant à créer un fonds d'indemnisation des victimes des pesticides abondé par les firmes agrochimiques, a été votée à l'unanimité au Sénat le 1er février. Le gouvernement ne l'a pas ­soutenue. Argument invoqué par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn : 'Nos connaissances sont insuffisantes sur les effets de ces produits.' Tenir de tels propos en 2018, alors que s'accumulent les études démontrant la nocivité des pesticides, est inacceptable.


Lire l'article complet, et les commentaires