Le Canada face Ó l’horreur d’un tueur en sÚrie

par Henry Moreigne
mercredi 24 janvier 2007

Robert Pickton restera sans doute dans l’histoire criminelle comme le pire tueur en série du Canada. On lui prête vingt-six victimes, toutes des femmes. Le procès qui vient de débuter en janvier révèle des actes dont l’horreur dépasse tout à la fois la fiction et le palmarès des plus grands criminels de l’humanité.

Robert Pickton, Willy pour les intimes, n’est pas qu’un simple éleveur de porcs de la Colombie Britannique. Bien qu’actuellement seulement poursuivi pour le meurtre de six femmes, il est soupçonné d’homicide sur une vingtaine d’autres, et de participation dans la disparition d’une soixantaine, principalement des prostituées de la région de Vancouver.

Pickton est un agriculteur installé en banlieue de Vancouver. Outre son élevage, il a créé dans un bâtiment de son exploitation une discothèque, le Piggy’s Palace, fréquentée par la classe huppée de Vancouver et dans laquelle il organisait des festins et des spectacles. Dès 1998, à la suite de la découverte par sa femme de ménage d’objets et de vêtements de femmes tachés de sang, il est suspecté d’avoir fait disparaître plusieurs femmes d’un quartier défavorisé de Vancouver. Pourtant, un problème de territorialité entrave l’enquête.Ce n’est qu’en 2002 que les deux services de police concernés entament une collaboration qui permet de procéder à l’arrestation de Pickton.

Sur place, ils trouvent de très nombreuses preuves : des membres humains, des morceaux de chair dans un hachoir et, comble de l’horreur, des traces d’ADN humain dans le purin, qui laissent penser que l’éleveur aurait donné le corps de ses victimes à ses porcs.

L’instruction commence en janvier 2006. Pickton plaide non coupable à tous les chefs d’accusation, sauf à un, pour lequel il ne répond rien. Face à l’importance des charges, la cour décide de répartir le procès en plusieurs. La sélection des jurés a pris fin le 12 décembre 2006. Le premier procès pour les meurtres de six victimes a débuté en janvier 2007.

L’accusation a révélé ce lundi de nouveaux détails toujours aussi macabres. Des têtes humaines ont été découvertes dans un congélateur ainsi que des mains et une partie des pieds dans des seaux. En outre les victimes auraient été dépecées. Autant dire qu’il sera difficile à ses juges de trouver un peu d’humanité chez un homme d’apparence si ordinaire.

Pour visionner le reportage de la chaîne québécoise LCN, copiez le lien ci-dessous et collez-le dans votre barre d’adresse :
http://lcn.canoe.com/lcn/infos/faitsdivers/archives/2007/01/20070121-081122.html

Lire l'article complet, et les commentaires