Quand Julliard rencontre Sarkozy, ša se passe au restaurant !

par Tristan
mardi 10 juillet 2007

Certains soixante-huitards ne s’en remettront pas, mais il faudra qu’ils s’y fassent : on ne négocie plus de la même façon qu’il y a quarante ans !

C’est en tout cas le principal enseignement que l’on peut tirer de la rencontre qui a eu lieu lundi entre Nicolas Sarkozy et les représentants de l’ensemble des syndicats étudiants dans l’un des restaurant préféré du président.
Pourquoi jeter des pavés alors qu’on peut tranquillement manger une bavette autour d’une grande table ! Bruno Julliard, célèbre aficionados des couloirs républicains, était bien évidemment de la fête pour représenter les étudiants et peser de toutes ses forces dans ce dur moment face au président. L’exercice n’était pas des plus aisés. Mettez-vous plutôt à sa place et imaginez le stress qui a envahi le jeune homme lorsqu’il s’est posé dans sa tête ces questions : "quand-est-ce que je parle de la sélection en première année de fac ? Avant ou après la salade de foie gras ? Et l’autonomie des universités ? Je garde ça pour le dessert ?".
A côté, Daniel Cohn-Bendit avec ses barricades et ses gardes à vue, c’était de la gnognotte ! Aujourd’hui, la vie d’un jeune responsable syndical n’est donc pas des plus faciles.

Il faut s’y résigner, les temps changent et le président Sarkozy marque d’une façon très prononcée sa façon de faire de la politique. Si l’efficacité de la méthode ne sera connue que d’ici quelques mois, l’intégrité de celle-ci fait bel et bien débat.


Lire l'article complet, et les commentaires