Qui se cache derrière le bouclier fiscal ?

par Laurent Monserrat
mardi 6 novembre 2007

Au pays où tout devient possible, l’imprévu est forcément de mise. Car voilà que les heureux bénéficiaires des cadeaux fiscaux de Nicolas Sarkozy font les morts et refusent de se rendre aux impôts pour récupérer leur argent. Au mois d’octobre, ils n’étaient que quatre mille sur les cent mille personnes concernées, à avoir demandé à ce qu’on leur reverse les trois cent cinquante millions d’euros promis. Si incroyable que cela soit, le gouvernement a exigé que les agents des impôts partent à la recherche de tous ceux qui se refusent à venir valider leur ticket gagnant.

Finalement, on est heureux d’apprendre que nous vivons au sein d’une société solidaire, où les plus grosses fortunes de France ne voient plus d’un si mauvais œil leur participation à la vie sociale et économique du pays. A moins que les bienheureux bénéficiaires du bouclier fiscal ne souhaitent pas vraiment que le fisc se penche d’un peu trop près sur leur déclaration de revenus.

Car l’administration pourrait venir réévaluer l’ensemble du patrimoine des bénéficiaires. Et ils sont nombreux à avoir sous-estimé leurs biens immobiliers afin de baisser leur niveau d’imposition.

En somme, la proposition de Nicolas Sarkozy commence sérieusement à poser des problèmes à ceux qui préféreraient se faire oublier des services des impôts. Car selon Eric Woerth, ministre du Budget, les bénéficiaires du bouclier fiscal sont déjà connus et seront très prochainement contactés pour venir faire étudier leurs droits auprès de leur centre d’impôts.

Qui sait ? Si les invités refusaient toujours de se rendre au rendez-vous, peut-être cet excédent de trois cent cinquante millions d’euros pourrait-il être distribué à ceux qui en ont vraiment besoin ?

Pour comprendre la véritable nature du paquet fiscal, vous pouvez lire l’article du journal Libération : "Cinq mesures d’un paquet fiscal piloté par l’Elysée"


Lire l'article complet, et les commentaires