2012, l’apocalypse finale !

par Robert GIL
jeudi 8 mars 2012

Vous n’y échapperez pas ! Au cinéma, à la télé, à la radio, sur internet, les journaux, les magazines et même ici il va falloir vous préparer à survivre à la fin du monde ! Les mayas l’on prévue sur leur calendrier, alors vous aussi n’oubliez pas de cocher cette date sur le votre. Voici les différents scénarios possibles :

A la date du solstice d’hiver 2012, un alignement parfait des neufs planètes du même coté du soleil déplacerait le centre de gravité du système solaire, soumettant notre bonne vieille terre à une forte déréglementation métérologique. Des tornades, des tempêtes, des cyclones et des séismes entrainant des éruptions volcaniques anéantiraient toute vie terrestre.

Nous pourrions aussi finir carbonisés à cause d’une surchauffe du soleil. Ces fameux pics d’activité avec leur cycle de onze ans atteindraient le 21 décembre 2012 leur intensité maximum et les vents solaires détruiraient notre bouclier magnétique et de fait toute vie sur terre.

La terre peut aussi être expulsée de son orbite. Il existe effectivement ce que l’on appelle des planètes orphelines qui ont été éjectées de leur système. Mais comme la terre est proche du soleil, il faudrait une énergie phénoménale pour atteindre la « vitesse de libération ». Mais le 21 décembre tout sera possible !

Le « must » reste la collision avec un astéroïde géant. Cela s’est déjà produit il y a 65 millions d’années. Actuellement les astéroïdes susceptibles de croiser la terre sont tous répertoriés, et parmi ces « géo-croiseurs » aucun n’est assez gros, ni annoncé pour la fin de l’année.

Il se dit aussi que le système magnétique de la terre serait inversé, la terre perdrait la boule et sa boussole, le nord et le sud feraient n’importe quoi ! Ce dérèglement magnétique entrainerait des phénomènes météorologiques et sismiques tels que l’humanité n’y survivrait pas.

Une autre possibilité est celle de « la planète fantôme ». Cette planète aurait une orbite excentrique qui s’allonge et qui pénètrerait le système solaire en décembre pour percuter la terre le 21. Actuellement, on ne la voie pas encore car elle est cachée par Pluton !

La dernière possibilité est aussi la plus « flippante », elle se mettrait en place au mois de mai pour, après des secousses plus ou moins importantes, éclater à la fin de l’année. Cette catastrophe serait la réinstallation d’un personnage de petite taille, agité de tics nerveux dans le bureau de l’Elysée ! Contrairement aux autres scénarios ce n’est pas la destruction de la planète qui serait en jeu, mais toute notre protection sociale et ce qui reste des droits du travail. Les conséquences resteraient dans un premier temps circonscrites à la France, mais l’avenir de nos enfants serait compromis et le climat social irrespirable. Une espèce de parasites déjà identifiée proliférerait à vitesse grand « V » pour finir de piller le pays et entretiendrait une armée de porteurs de matraques pour faire respecter « ses droits ».

Enfin rien n’est irréversible car comme le dirait Hugo Chavez la planète c’est comme le climat, si c’était une banque on l’aurait déjà sauvée !

Publié sur Coscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2012/03/07/2012-l%E2%80%99apocalypse-finale/

Documents joints cet article


Lire l'article complet, et les commentaires