Je suis peut-Ítre con, mais pas content !

par Papybom
vendredi 23 novembre 2012

L'éditorialiste Olivier Mazerolle s'est emporté sur le plateau de BFMTV.‭ "‬J'en ai marre de cette politique à la petite semaine,‭ ‬marre de commenter des inepties‭"‬,‭ ‬a-t-il lâché,‭ ‬faisant référence à la confusion qui règne à l'UMP et à son traitement par les médias

Impossible d’ouvrir ou d’écouter un média sans en avoir marre des politiciens. Droite, gauche et centre ; même combat et même mépris du citoyen. Pendant que l’UMP est en guerre et mobilise les journalistes, la vie politique continue tranquillement à nous pousser au bord du gouffre.

Petit exemple énervant :

L’Assemblée a approuvé jeudi la reconnaissance du vote blanc, en adoptant à l’unanimité des 90 députés présents une proposition de loi UDI, amendée, pour que les votes blancs aux élections soient comptabilisés séparément des nuls, mais pas pris en compte dans les suffrages exprimés.

Mercredi, le député UMP Yves Nicolin a demandé à Claude Bartolone de renoncer à envoyer la totalité des 577 députés français en Allemagne le 22 janvier 2013 pour la célébration du 50e anniversaire du traité de l'Elysée, qui marque la réconciliation franco-allemande. Il propose qu'une « délégation restreinte de chaque groupe parlementaire » y soit envoyée afin de réduire au maximum les dépenses. Une proposition qu'a refusée le président de l'Assemblée nationale, rappelant le coût limité du voyage, qui serait de 103.600 euros pour l'ensemble des députés, selon un devis estimatif.

Eh oui, pour voter des lois, ce qui est le minimum pour un député, ils étaient 90. Mais pour un bon repas, ils seront 577. Et combien de sénateurs ? Cherchez l’erreur…

A la décharge de nos dirigeants, on pourrait plaider les conséquences de leur formation. En sortant de « Sciences-Po » ils sont imprégnés du bon fonctionnement de cette école. La preuve :

La Cour des comptes relève de « nombreuses anomalies » parmi lesquelles « des irrégularités multiples et récurrentes dans la gestion du service des enseignants-chercheurs », une certaine opacité dans l'attribution de logements de fonction à des enseignants-chercheurs, des salaires « hors de proportion avec les rémunérations perçues en France par les dirigeants d’établissements »

Le rapport « met en évidence le dynamisme de l’institution, mais révèle une gestion défaillante ». Il critique une « organisation administrative complexe qui a rendu difficile le pilotage de l’ensemble formé par Sciences-po ». Sur la période étudiée, le nombre d'étudiants et d'enseignants-chercheurs a considérablement augmenté, faisant passer les charges de 78,7 à 127,1 millions d’euros. Mais « l’Etat, qui finance à plus de 50% l'établissement, n’a pas suffisamment assorti son soutien par des contreparties et contraintes en matière de maîtrise et de suivi des dépenses ».

50% de 127 millions d’euros pour déformer un citoyen en un futur profiteur. Elle n’est pas belle la vie politique ?

Dans l’océan de mon mécontentement, je pourrais puiser sans risque d’assèchement de la famille des requins. Un dernier pour la route.

J’en ai marre de voir les politiques condamnés qu’à des peines avec sursis.

L’ancien ministre UMP Brice Hortefeux a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Paris à 5 000 euros d’amende avec sursis pour avoir menacé l’avocat de familles de victimes de l’attentat de Karachi, Me Olivier Morice. L’avocat de l’ancien ministre de l’Intérieur a immédiatement fait appel de cette décision.

Eh oui Monsieur Mazerolle, comme vous j’en ai marre ! J’aimerais que l’ensemble de vos confrères aient ce genre de réaction. Même un con peut rêver.

Pour vous détendre :

Illustration : http://www.hell-lo.com/?p=227


Lire l'article complet, et les commentaires