La grippe obse

par x
mercredi 1er août 2007

La grippe obèse est arrivée en France ! Le plan d’alerte de sécurité de niveau 3 a été enclenché, toute la population est menacée, les dispositifs de santé ont été renforcés et à présent les recommandations du ministère de la Santé vont bon train.

Il faut éradiquer l’épidémie au plus tôt. Prévenez vos amis, les amis de vos amis, les amis des amis de vos amis voire vos voisins : le fléau est en route ! Les études américaines l’ont prouvé : avoir des gros amis, une grosse famille est extrêmement contagieux. Si un de vos amis est obèse vous avez 57 % de le devenir aussi et jusqu’à 171 % s’il s’agit de votre meilleur ami. Si votre sœur est obèse, vous avez 40 % de faire vous aussi partie du club ; si c’est votre partenaire, le tarif descend à 37 %. Alors, la solution la plus simple contre cette état grippal, c’est courage, fuyons ! Quittez votre copine, abandonnez vos amis, balancez votre frangin à la flotte et partez vous réfugier en Patagonie si vous ne voulez pas que cette horrible maladie vous atteigne. Si vous restez au contact de ces personnes, la graisse va fondre sur vous comme le ferait une horde de charognards assoiffés, et les symptômes vont apparaître : l’aiguille de la balance de votre salle de bain va bouger, des vergetures vont se former sur vos cuisses, votre garde-robe devra être renouvelée. Comble de l’horreur, vous finirez par ressembler à ces amis parents voisins collègues (biffer la mention inutile) qui vous ont transmis cette grippe obèse. Et, pour ajouter au tableau final, ainsi que tous les paquets de chips vous le disent, vous ressemblerez à un pachyderme immonde.

Alors que faire ? Comment préserver les quelques personnes qui n’ont pas encore attrapé cette horrible maladie ?

La solution préconisée est simple : la quarantaine des gros. Ainsi, des rafles de gros seront très prochainement organisées. Cela permettra de préserver nos pauvres têtes blondes, de leur éviter de se trouver face à une maîtresse en surpoids qui pourrait leur passer le virus. Sans parler des top models qui se mettent à fréquenter le restaurant de Maïté dans le Sud-Ouest et atteignent pour certaines les cinquante-cinq kilos de viande ! Et que dire des parents obèses irresponsables qui, de fait, soumettent leurs enfants à cette grippe obèse ? Sans parler de l’influence des personnalités obèses dans les médias : tous ces animateurs de radios et de presse écrite qui, rien que par leur voix et leur plume, influencent le comportement alimentaire de tout un chacun. Cela ne peut plus durer : sus au kilos en trop, à mort le surpoids ! Fustigeons une bonne fois pour toutes toutes celles et ceux qui osent montrer sans honte leurs fesses rebondies et leurs ventres ronds - à propos de ventre, le gouvernement compte d’ailleurs faire quelque chose par rapport aux femmes enceintes qui exposent le spectacle de leur corps difforme sans être jamais inquiétées. Éradiquons l’épidémie et retrouvons une espèce humaine pure et svelte, les amis.

Sur ce, je vous dis adieu, mon IMC n’étant pas dans la norme, je vais pas tarder à aller faire un tour à Liposuccionland.


Lire l'article complet, et les commentaires