Microsoft - Vente liée : lettre ouverte à M. Luc Chatel

par Bigre
vendredi 30 novembre 2007

M. Luc Chatel, secrétaire d’État, déclare à l’Assemblée nationale : « Quant aux ventes liées, les autorités européennes ont pris des décisions récentes. Au niveau national, dans le secteur des marchés informatiques, par exemple, qui est en développement constant, la DGCCRF a lancé une série de groupes de travail réunissant consommateurs et professionnels. Beaucoup de fabricants proposent déjà des ordinateurs nus, ou fonctionnant sous le système d’exploitation gratuit Linux ».

Monsieur le secrétaire d’Etat,

J’ai lu avec intérêt vos déclarations touchant la vente liée (Assemblée nationale, compte rendu analytique officiel).


Je cherche à offrir à mon épouse un ordinateur portable. Elle n’utilise que Linux, qu’elle trouve plus stable (elle n’apprécie pas beaucoup de réinstaller son antivirus tous les quatre matins. De vous à moi, Windows, c’est vraiment pour des passionnés d’informatique comme nous, Windows, nous en sommes toujours à réparer notre machine !). Bon, Noël approche et j’étais sur le point de renoncer à mon achat quand j’ai entendu parler de vos déclarations à l’Assemblée nationale. Si je vous entends bien, il semble qu’il soit très facile de trouver un ordinateur portable sans système d’exploitation. Cela tombe bien ! C’est justement ce que je cherche.

Toutefois, vous devez disposer d’informations que je n’ai pas. Forcément, à la place que vous occupez, vous savez mieux que quiconque ce qui se vend et ce qui s’achète. En particulier dans la capitale où tout va si vite, et dans les grands magasins, qui sont toujours en avance. Nous autres provinciaux nous imaginons encore qu’à Paris, aussi, un ordinateur ne peut être vendu qu’avec Windows ! Vous vous rendez compte du décalage ?

Est-ce que vos services peuvent m’adresser une liste des revendeurs de grandes marques d’ordinateurs portables qui acceptent de vendre ces ordinateurs sans systèmes d’exploitations. C’est ma femme qui va être contente ! Elle pourra installer son Linux. Et moi, de mon côté, je ferai d’une pierre deux coups : mon pouvoir d’achat s’améliorera, et je participerai, modestement, mais il faut un début à tout, au relèvement de la balance commerciale de mon pays.

D’autre part, je cherche, mais je ne trouve pas de références me disant quelles décisions récentes les autorités européennes auraient pris en ce qui concerne la vente liée. Là aussi, si vos services pouvaient détailler un peu...

Enfin, s’il est vrai que la DGCCRF a lancé une série de groupes de travail réunissant consommateurs et professionnels, cela me remplit de joie, j’avais l’impression que la série s’était arrêtée à la première séance...

En vous remerciant par avance, je vous prie d’agréer, Monsieur le secrétaire d’Etat, l’expression de ma gratitude anticipée.

Bigre !


Lire l'article complet, et les commentaires