Un poulet sans tÍte

par olivier cabanel
lundi 8 mai 2023

Un poulet sans tête

A le voir en marche avant, puis en marche arrière, dire une chose et puis son contraire, le chef de l’état agit de plus en plus comme un poulet sans tête.

Le poulet qui continue de courir alors qu'il n'a plus de têtes, a donné naissance à un symptôme qui se définit ainsi :

il se met a courir dans tous les sens, brasse beaucoup d’air, prend des décisions irréfléchies, changeant d’avis toutes les 3 minutes, dépense l’argent qu’il n’a pas, dans des choses souvent futiles ou carrément inutiles, devient confus, agissant sans prendre du recul, et tente tout et n’importe quoi dans l’espoir de faire changer les choses, dans une course en avant, qui le conduit droit dans le mur. lien

Cette description n’est-elle pas sans rappeler l’activité du chef de l’état ?

Monsieur « en même temps », est, il est vrai d’humeur changeante, comme l’a constaté Claude Goudron, dans les colonnes de « Contrepoints », qui se pose la question « y a-t-il encore un pilote dans l’avion ? »…

et il donne l’exemple des 35h dont il disait « c’est une folie »... sauf qu’il défendait le contraire quelques jours après... c’était en 2014... alors qu’il était ministre de l’économie, remplaçant Arnaud Montebourg, il déclarait au sujet des 35h qu’elles n’étaient « pas si mal »…

Plus amusant il affirmait en août 2015 n’avoir jamais critiqué les 35h...lien

Ajoutons qu’en 2016, il concevait la possibilité des 30h pour les salariés qui avaient 50 ans... 55 ans. lien

Le ton était donné, et on aurait pu dès cet instant comprendre qu’il était assez dépourvu de convictions profondes…

Le chroniqueur d’ajouter que « sa gouvernance a abouti à une envolée non maîtrisée des dépenses  »... » le niveau des charges liées à un surendettement va rendre la dette française insoutenable avec un coût qui dépassera les 100 milliards d’euros par an (…) le « quoi qu’il en coûte » a été tellement mal calibré qu’il a permis aux Français d’augmenter leur bas de laine de plus qu’une année normale, tandis que nos voisins ont, à l’inverse, davantage soutenu leurs entreprises. » lien

Finalement, le chef de l’état n’a cessé de s’entêter, ainsi qu’on le constate avec sa gestion de la crise suscitée par la réforme des retraites, tout en faisant la girouette pour d’autres sujets...

Qui se souvient que ce libéral maintenant affirmé avait, dans un interview donné au Parisien déclaré : «  je suis maoïste... un bon programme c’est ce qui marche ». lien

Amusant de constater que, lorsqu’il donnait des cours en PrepEna (en collaboration avec Hugo Coniez) en 2009-2010, il déclarait alors que, « si la démocratie représentative n’est pas parfaite, elle est le meilleur compromis possible (…) elle est le régime qui correspond le mieux à l’individualisme contemporain (…) il n’y a pas de réel modèle concurrent ». lien

Un autre exemple de ces revirements continuels… après avoir confirmé la volonté de réduire la part nucléaire dans le gâteau énergétique, le gaz russe brusquement tari, suite à la guerre que l’on sait, changement de braquet, on va faire encore plus de nucléaire…

Dans le domaine de la tergiversation, on peut noter le feuilleton récent concernant la suspension des soignants : le gouvernement avait assuré de suivre l’avis de la HAS, lequel avait souhaité la levée de l’obligation vaccinale de ceux-ci (lien)... or contre toute attente, le gouvernement décidait de la suspendre, sans l’abroger pour autant…

Mal lui en a pris, les députés n’ont pas été d’accord, faisant un pied de nez à la stratégie de la peur menée par le gouvernement, 157 voix contre 137, permettant ainsi l’abrogation...lien

Macron va aussi faire marche arrière toute sur sa tentative de privatisation d’EDF, puisque une majorité de députés vient de refuser le projet gouvernemental. lien

Aujourd’hui, devant toutes ces difficultés qui ont surgi et celles a venir, il compte sur ses conseillers, mais ceux-ci désertent jour après jour le palais présidentiel pour retourner dans le privé, et ceux qui restent ont des avis contradictoires... certains lui conseillent de ne pas apparaître comme « un forcené reclus dans son palais », selon les mots du président des socialistes à l’assemblée, et qu’il doit donc « se montrer  », quitte à affronter les casserolades, d’autres lui suggèrent d’agiter des écrans de fumée pour tenter de tourner la page du « 49/3 »...lien

Mais finalement que ses conseillers le quitte ne doit lui faire ni chaud, ni froid, puisque selon nombre témoignages, il entend, mais il n’écoute pas, comme l’affirme par exemple Catherine Nay, dans les colonnes de Nice Matin : «  il téléphone à beaucoup de monde, mais il n’écoute personne  ». lien

Ce qu’a confirmé Manuel Bompard sur l’antenne d’Europe1 : « Emmanuel Macron ne discute pas et n’écoute personne ». lien

Logique donc qu’aujourd’hui, par effet boomerang, Fabien Gay ait écrit dans les colonnes de l’humanité : « plus personne n’écoute le président ». lien

Et puis quand ça veut pas, ça veut pas…

L’épouse du petit roi venait tout juste d’engager un nouveau conseiller… pas de bol, celui ci a été « interrogé » à la sortie d’un bistrot, en état d’ébriété grave... il ne souviendrait plus de rien. lien

En résumé, un président qui s’entoure de conseillers, qu’il n’écoute pas, et un peuple qui n’écoute plus le président... apparemment le dialogue est aux abonnés absents, ce qui ne laisse rien augurer de bon, car comme dit mon vieil ami africain : « que celui qui prend la parole ait pitié de ceux qui l’écoutent ».

L’image illustrant l’article vient du blog « la vie tout simplement »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

ils sont tous devenus fous

le bras d’honneur du gouvernement

metro boulot caveau

un pognon de dingue (bis)

ces bras cassés qui nous gouvernent

pas de panique

et voici venu le foutur

la voiture électrique, une arnaque ?

pile poil

une farce énergétique

emporté par le fioul

Bayrou, le cocu perpétuel

la victoire en perdant

Macron dépouillé

ils narguent le monarc

la meute ou le troupeau ?

la panique En Marche

on a marché dans la REM2

En marche, premiers dérapages

Passée la Borne, y a plus de limite

qui sera le prochain 1er sinistre ?

restauration ou second en pire ?

la guerre des clans

bonjour les robots, adieu les humains

la victoire en perdant

la grande illusion

cette France qu’ils ont bradée

des sondages sans profondeur

lui président ?


Lire l'article complet, et les commentaires