IsraŽl : ’’Vaincre ou disparaÓtre’’

par moderatus
vendredi 17 novembre 2023

 

Vaincre ou mourir pour les Israéliens, cette bataille qu’ils mènent contre le terrorisme du HAMAS, ils ne doivent pas la perdre, la charte du Hamas est sans équivoque. Le Hamas vainqueur c'est la disparition d’Israël seul état démocratique de la région.

 

Ce qui s'est passé est un acte terroriste d'une barbarie semblable ou supérieure à celles de Daech ou d'Al Qaida.

Une cause peut être juste, mais si pour la défendre on emploie le terrorisme qui est le degré ultime de la barbarie, alors cette cause n'est plus défendable.

D’autant plus que le Hamas en l’occurrence ne s’est pas livré à ces actes innommables pour défendre une cause quelconque mais comme il le proclame fièrement pour participer à l’extermination du peuple juif dans un premier temps et participer comme tous les frères musulmans à la longue conquête du monde par l'islam radical.

La barbarie qui a frappé Israël le 7 octobre dernier est d'un niveau jamais atteint. Elle nous plonge dans une inhumanité d'horreurs supérieur au djihad mené contre Charlie Hebdo, sur la Promenade des Anglais à Nice ou encore au Bataclan dont le pouvoir a caché les horreurs.

On peut défendre la solution de deux états, on peut aussi bien sur manifester sa solidarité pour les Palestiniens, on peut critiquer le pouvoir et la politique israélienne. mais en aucun cas on ne peut cautionner ou passer sous silence les actes du Hamas, c'est nier à l'être humain toute étincelle humanité et par là même faire preuve de complicité à peine passive avec les terroristes

Méfions nous, l'idéologie poussée à un certain degré peut devenir une prison mentale, qui amène à cautionner l'inacceptable.

La solution à deux états ne sera possible que si le HAMAS est éliminé car l'ennemi des Palestiniens est le HAMAS.

Ils se servent des palestiniens comme boucliers humains et les empêchent de se réfugier au sud de gaza temporairement en les exécutant le cas échéant.

72 % des Français craignent l'importation du conflit en France, selon un sondage.Alors que le gouvernement exhorte à l'unité, près de trois quarts des Français disent craindre que le conflit au Proche-Orient s'importe sur le territoire national.

Cette crainte est justifiée car elle devenue réalité de nos jours.

Plus de 1500 agressions anti sémites déclarées en un mois, le chiffre réel doit être au moins triple. Du jamais vu chez nous.

 

 

Des massacres du FLN jusqu'à ceux du Hamas en passant par Septembre noir, les penseurs dé-coloniaux ont souvent justifié le terrorisme. C'est le combat qui a opposé Sartre à Camus pendant la guerre d’Algérie.

Même attitude complaisante qu'en 1960 envers les terroristes FLN d'une certaine gauche qui par calcul sordide électoral se refuse aujourd'hui à condamner des actes de terroristes alors qu'ils savent que résistance et terrorisme sont des oxymores.

On est incrédule que cette gauche se refuse à condamner clairement le Hamas ce qui ne les empêcherait pas de plaider la cause palestinienne. Attitude immorale et politiquement absurde. Pour eux le dé-colonialisme justifie le terrorisme.

Tout un chacun n’est pas sans savoir néanmoins que cette alliance contre nature n’est justifiée que par le désir d’un parti aux abois, de conquérir les suffrages d’une communauté censée partager ses choix politiques en espérant conserver une chance de se saisir du pouvoir un jour !

Le monde va à la dérive s'il continue à accepter que prospèrent des ''aliens'' qu'on ne peut qualifier d'humains, qui se complaisent et se vantent d' égorger et torturer femmes, bébés, et vieillards. Personne ne doit l'accepter et tout le monde doit les combattre, afin de conserver une parcelle d’humanité même en temps de guerre.

La véritable interrogation angoissante est :

« Que va-t-il se passer dans les mois qui viennent » ?

Cette guerre va sûrement durer des mois, donc des risques avérés d'extension de ce conflit qui s'ajoute à d'autres, dont la guerre en l'Ukraine dont personne ne parle plus.

Pour la France, l'inquiétude est au paroxysme.

L'importation de ce conflit sur notre territoire est d'une gravité extrême.

les agressions contre les juifs qui sont déjà légion, ne vont cesser d'augmenter et ne vont pas concerner que les juifs. Le but final des organisations comme les frères musulmans est la domination mondiale d'un islam radical et cela avec les moyens les plus barbares, même envers leurs frères musulmans qui auraient un projet différend, moins totalitaire.

Saurons-nous en France nous réunir pour lutter contre cet islamisme barbare ?

J'en doute quand j'observe les manœuvres politiques dérisoires qui montrent notre désunion ridicule aux motivations cyniques.

Dans cette manifestation récente, nous avons un parti qui s'exclut et un autre qu'on veut exclure incapables de se réunir pour simplement défiler contre le racisme et l'antisémitisme et un président dont l'absence est inquiétante.

Quelle honte !

Le pouvoir dont personne ne comprend plus les atermoiements, les hésitations, et qui va nous pondre une énième loi sur l'immigration, aussi inutile et vaine que les précédentes et qui vis à vis d’Israël tient des discours contradictoires et munichois pour sûrement éviter les agressions islamistes chez nous, au lieu de les combattre sans faiblesse. Un « en même temps » dérisoire et déshonorant, qui n'est plus de saison.

La sécurité ne s'achète pas, elle s'impose.

 


Lire l'article complet, et les commentaires