Les pays les mieux positionnÚs pour un retour Ó l’Etalon-Or

par Christophe Bugeau
jeudi 11 mai 2023

Alors que la crise financière et monétaire se rapproche, les Etats et les Banques Centrales se ruent vers de nouveaux instruments monétaires : monnaies numériques pour le Dollar et l’Euro ou nouveau système monétaire basé sur l’Or et des matières premières pour les BRICS. Mais dans cette perspectives quels sont les pays les mieux placés dans la course au retour d’un Etalon-Or au moins partiel ?

 

Si l’on prend en compte les principales puissances économiques mondiales : leurs réserves d’Or comparée à leur masse monétaire M1 (pièces, billets, comptes bancaires courants) varient considérablement. Aucun pays en tenant compte du cours actuel de l’or ne peut couvrir l’intégralité de sa masse monétaire avec une contrepartie uniquement basée sur l’Or. C’est probablement l’une des raisons pour laquelle les BRICS souhaitent avoir aussi des contreparties formées d’autres ressources : Pétrole, Gaz, Charbon, Matières Premières…

En classant les pays par leur PIB en PPA l’on obtient le résultat suivant : MASSE MONÉTAIRE 1M - LISTE DES PAYS (tradingeconomics.com)

                                                                                   en Milliards $                            couverte par réserves OR       

CHINE                                1948                             9750                                          1,2 %

ETATS-UNIS          8133                    19337                      2,5 %

INDE                    785                      664                        7,1 %

JAPON                   846                     7881                       0,6 %

ALLEMAGNE         3359                     3099                      6,5 %

 

RUSSIE                 2298                     547                        25,2 %

INDONESIE                78                     305                         1,5 %

BRESIL                   129                     113                          6,9 %

FRANCE                 2436                    1942                         7,5 %

ROYAUME-UNI          310                    2972                          0,6 %

 

ITALY                    2452                   1625                          9,1 %

MEXIQUE                 120                    372                           1,9 %

TURQUIE                 394                    181                          13,1 %

COREE DU SUD      104                      899                        0,7 %

ESPAGNE             282                     1466                        1,2 %

ARABIE SAOUDITE  323                      408                        4,8 %

Concernant l’opposition croissante entre les BRICS et les occidentaux, l’on peut constater que les BRICS ont des réserves d’Or qui couvrent environ 7 % de leur masse monétaire (Inde, Brésil). Mais la Chine avec ses réserves officielles de 2000 tonnes d’Or ne couvre que 1,2 % (mais si ces dernières sont bien plus élevées, elle couvre peut-être là-aussi 7 %). La Russie quant à elle est à 25 % de sa masse monétaire couverte par de l’Or (il faudrait peut-être indiquer à Poutine qu’il a aussi du Pétrole, du Gaz, du Charbon… et qu’il n’a donc pas besoin de jouer à l’écureuil). Ces pays ont donc une base potentielle pour corréler leur monnaie au moins partiellement à l’Or.

Quant aux occidentaux, la situation est plus variable : l’Italie, la France et l’Allemagne ont des réserves d’Or qui couvrent aussi une part non négligeable de leur masse monétaire (avec un bémol pour l’Allemagne qui possède en théorie 1200 T à la FED de New-York et 400 T à Londres… et qui risque de ne pas les revoir). Les Etats-Unis ont les premières réserves du Monde mais elles ne couvrent que 2,5 % de leur masse M1 et ces réserves en font l’objet de nombreuses questions depuis de nombreuses années (DSK qui a eu ses soucis à New-York suite à une demande à ce sujet peut en parler longuement). La Grande-Bretagne ne couvre plus que 0,6 % de sa masse monétaire et le Canada n’a tout simplement pas de réserve d’Or !

Voici la situation actuelle qui ne préjuge pas de ce qui se déciderait en cas de passage à un étalon-Or partiel car chaque gouvernement déciderait de la parité qui lui semble le mieux convenir à ses intérêts économiques : il serait libre de choisir une parité inférieure.


Lire l'article complet, et les commentaires